Ce que les Lausannois pensent de la place de la Sallaz

LausanneLa place inaugurée il y a deux ans a fait l’objet d’un sondage de satisfaction

La place de la Sallaz est la cible de critiques depuis son inauguration. Un sondage confirme que la cohabitation entre les bus et les piétons est mal vécue.

La place de la Sallaz est la cible de critiques depuis son inauguration. Un sondage confirme que la cohabitation entre les bus et les piétons est mal vécue. Image: ODILE MEYLAN - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Ville de Lausanne a commandé à la société iConsulting un sondage de satisfaction sur la place de la Sallaz, rapporte «LausanneCités».

De manière générale, près de la moitié des 500 personnes sondées ont une impression positive ou très positive de cette place inaugurée il y a deux ans. Lorsqu’il s’agit de la qualifier, par contre, les avis divergent (environ 55% d’adjectifs négatifs pour 45% d’adjectifs positifs). Certains la trouvent «jolie et épurée», «conviviale et vivante»; d’autres «laide et grise», «ennuyeuse et morte».

Très fréquentée, la place de la Sallaz est surtout vécue comme un lieu de passage, emprunté pour rejoindre commerces et transports publics. On s’y arrête peu. Trois quarts des sondés déclarent venir y faire des achats, prendre le métro ou ne passer que rapidement.

L’épineuse question de la cohabitation entre piétons et bus revient sur la table. La majorité des gens interrogés la juge désagréable et dangereuse. À noter qu’un postulat réclamant plus d’espace pour les piétons sera étudié par la Municipalité. Le sondage relève aussi qu’«une part importante des améliorations souhaitées sont de l’ordre de l’animation et de la programmation. L’installation d’une place de jeux mobile (l’Akabane) a confirmé qu’il y a une importante demande pour ce genre d’équipement, mais qu’il faudrait pérenniser. Il faudrait également renforcer l’offre en terrasses ainsi que l’organisation d’événements festifs.»

Les autres critiques visent le manque d’ombre, de végétation et de possibilité de jouer et de faire du sport. Les usagers déplorent aussi le fait que les abris bus protègent mal du vent et de la pluie.

Côté bon point, la place est qualifiée dans le rapport de «véritable lieu de vie du quartier». «Elle a déjà une forte vie sociale, et les usages observés reflètent cette vie qui s’installe. Toutes les habitudes ne sont pas encore prises et la place présente encore un grand potentiel d’activation.»

Créé: 27.09.2018, 09h13

Articles en relation

Les élus veulent revoir le rôle des bus à la Sallaz

Lausanne Le Conseil communal a renvoyé mardi pour étude à la Municipalité un postulat qui demande plus de place pour les piétons sur la place. Plus...

Piétons et bus se cherchent à la Sallaz

Lausanne L’usage mixte de la nouvelle place est source de tensions. Plus...

Les tops et les flops de la mobilité douce

Infrastructures Des prix ont été décernés aux pires et aux meilleurs aménagements cyclistes et piétons de l’agglomération. Plus...

La place de la Sallaz aura son marché du jeudi

Lausanne Deux ans après l’inauguration de l’espace, la Ville annonce des stands bios et locaux. Le fruit d’un travail avec les associations. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...