Une Lausannoise reine du régime

WeightWatchersJulia Pichard a remporté mercredi à Zurich le titre de Miss WeightWatchers.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a lutté, s’est battue. Et sort victorieuse. «Je suis super contente et je me sens sereine.» Depuis avril 2011, la Lausannoise Julia Pichard a affûté ses armes pour venir à bout de 20 kilos superflus. Et la jeune femme a remporté le titre de «Member of the Year» (membre de l’année) de WeightWatchers.

Une récompense bienvenue après une année de pesées hebdomadaires et de comptage minutieux. «Avec ce régime, on doit noter tout ce qu’on mange. Mais cela me convient car je suis très organisée. Et avec ça, on prend mieux conscience de nos mauvaises habitudes», relève la Lausannoise.

La jeune femme parle en connaissance de cause. «Avant je pouvais passer des semaines sans manger de fruits et de légumes. En plus, je travaillais dans une boulangerie, donc cela n’aidait pas.»

Avant de jongler avec les recettes du régime WeightWatchers, l’étudiante pesait 82 kilos. Désormais, la balance affiche 62 kilos. «L’année dernière je suis partie en Argentine durant les fêtes, et j’ai pris du poids. En comparant les photos de ce voyage avec des images de moi à 16 ans, la différence était flagrante. Cela m’a fait un électrochoc et j’ai décidé de commencer ce régime.»

A coup de fruits, de légumes, de sport mais aussi de coaching, les bourrelets de la jeune femme ont progressivement fondu. «Je n’ai pas eu besoin de me priver, j’ai pu manger ce que j’aime, comme le chocolat, et on m’a beaucoup encouragée, cela aide», note la nouvelle ambassadrice du régime. Désormais à l’aise dans ses escarpins, l’étudiante à l’Université de Lausanne, se réjouit d’endosser ce rôle. Et de prouver qu’en délaissant ses vieilles habitudes, on parvient à changer.

Créé: 12.01.2012, 10h19

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.