Passer au contenu principal

À Lavaux, des panneaux renseignent les touristes

Une vingtaine de postes aident désormais les visiteurs à appréhender le vignoble inscrit

Les points de vue - ici à Épesses - sont privilégiés.
Les points de vue - ici à Épesses - sont privilégiés.
Odile Meylan

Ils devaient être posés pour la Fête des Vignerons, c’est finalement après la manifestation qu’on a vu éclore 19 paires de panneaux d’information touristique à Lavaux, entre Lutry et Vevey. Leur but: renseigner les visiteurs sur l’histoire du vignoble inscrit à l’Unesco mais aussi lister les points d’intérêt de chacun des lieux les plus visités de la région.

Le projet a été mené par l’Association Lavaux Patrimoine mondial (LPm), en partenariat avec les dix Communes du périmètre. Même s’il émane d’une réflexion plus ancienne: dès l’inscription, en 2007, on a voulu mettre en place une signalétique cohérente sur le site. Une face des panneaux est d’ailleurs la même pour tous les emplacements: elle renseigne sur les monuments et curiosités de l’entier du vignoble, pour inciter le promeneur à élargir ses découvertes. Un message indique également au visiteur quel comportement adopter dans ce territoire viticole.

Incontournables

L’autre face est dédiée aux villages et lieux de passage incontournables. Elle liste les vignerons du coin et l’offre touristique. «Nous avons privilégié des endroits stratégiques – comme les gares ou le Vinorama – et le cœur du vignoble, explique Jeanne Corthay, gestionnaire du site. Tous les villages ne sont pas couverts. Il n’y a par exemple pas de panneau à Corsier, mais un à Vevey-Funi.» La gestionnaire se réjouit que les Communes aient réfléchi «avec un esprit global»: la clé de répartition des coûts liée aux hectares de vignes situés dans le périmètre inscrit et au nombre d’habitants n’a pas incité chacun à exiger son panneau.

L’installation a coûté quelque 313'000 francs (100'000 francs via la loi sur l’appui au développement économique, le reste à charge des Communes), à quoi s’ajoutent les frais d’étude (32'000 fr.), financés pour moitié par LPm.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.