Passer au contenu principal

Le LEB supprime des trains avant d’en ajouter

Malgré des trains annulés par manque de conducteurs l’extension de la cadence 15’ jusqu’à Echallens n’est pas remise en question.

Par manque de conducteurs disponibles, quelques rames du LEB sont restées à quai à Cheseaux-sur-Lausanne les 10 et 22 mai derniers.
Par manque de conducteurs disponibles, quelques rames du LEB sont restées à quai à Cheseaux-sur-Lausanne les 10 et 22 mai derniers.
SYLVAIN MULLER - A

Si, de manière générale, l’offre du Lausanne-Échallens-Bercher (LEB) s’améliore au fil des années, il survient parfois de petits retours en arrière. Ainsi, les 10 et 22 mai derniers, la cadence entre Lausanne et Cheseaux durant l’après-midi a passé de quatre à trois trains par heure.

Dans les deux cas, cinq trains ont été supprimés dans chaque sens de circulation. La cause? Des «absences imprévues au sein d’un effectif déjà restreint», selon les communiqués des Transports publics lausannois (TL), qui exploitent la ligne depuis décembre 2013. Absences annoncées à la dernière minute qui ont contraint les responsables du trafic à mettre en place des mesures urgentes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.