Le Lido quittera son antre de la rue de Bourg 17

LausanneLe bâtiment, qui abrite aussi une bijouterie, sera rénové. Les occupants devraient partir d’ici au mois de septembre.

On ne connaît pas encore la nature exacte des transformations qui seront effectuées au 17 de la rue de Bourg.

On ne connaît pas encore la nature exacte des transformations qui seront effectuées au 17 de la rue de Bourg. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On déménage cet automne mais on aimerait beaucoup revenir.» Yves Jobin, dont l’atelier de bijouterie est installé depuis trente ans au numéro 17 de la rue de Bourg, à Lausanne, n’est pas heureux de s’en aller. Mais il n’a pas d’autre choix. Le bail dont il bénéficie touche à sa fin.

Idem pour le cinéma devenu Comedy Club, le Lido. L’information est confirmée par le programmateur, Thomas Lécuyer. «Notre bail se termine à l’au­tomne et nous fermerons en juin, normalement. Mais il y a encore beaucoup d’incertitudes sur les délais.»

«Sans doute de très grosses transformations»

Le Credit Suisse, propriétaire du bâtiment, confirme qu’un projet est en cours pour cet immeuble. Mais affirme être «pris de court» et ne pas pouvoir en dire plus. Impossible, donc, pour l’heure, de savoir plus précisément ce qui se prépare à la rue de Bourg 17. Destruction? Rénovation?

Olivier Français, municipal des Travaux de la ville dit avoir «entendu parler du projet, sans plus. Mais il y aura sans doute de très grosses transformations.» L’élu rappelle qu’il n’a pas de droit de regard particulier sur ce type de projet. «Ce qui nous importe, c’est qu’on maintienne de l’activité commerciale dans cette rue qui doit se reconstruire une image.»

Avenir incertain

Les occupants n’en savent pas plus. Les Jobin partiront cet automne s’installer à 100 mètres de leur bijouterie actuelle. «Aux dernières nouvelles, on entendait qu’ils voulaient complètement démolir mais, au fond, on ne sait pas.»

Thomas Lécuyer espère pour sa part pouvoir jouer les prolongations. «Et ma foi, si ça s’arrête ici, nous continuerons ailleurs!» Rêve-t-il lui aussi de revenir? «Ça m’étonnerait qu’on puisse. S’ils rénovent, les loyers seront beaucoup trop chers.»

Créé: 10.02.2016, 16h16

«C’est un vrai drame, cette fermeture»

Le Lido Comedy Club à la rue de Bourg, ce sera donc bientôt du passé. Cinq ans que l’ancien cinéma s’est mué en scène et en discothèque.

Dans le milieu de l’humour et?plus largement du spectacle, on déplore cette potentielle perte. «C’est un vrai drame, cette fermeture, commente Sébastien Corthésy, producteur. Il y a des tonnes de salles mais pas comme le Lido, qui est vraiment spécialisé.» Et la spécialisation est double: «C’est une vraie salle de référence pour, par exemple, accueillir des célébrités françaises qui viennent tester leur spectacle en Suisse. Ç’a été le cas de Kyan Khojandi, le mec de Bref. Mais aussi un lieu qui a ouvert sa scène à des jeunes qui commencent.» Cela a été le cas pour l’humoriste Marina Rollman, qui y a joué son premier spectacle en solo. «Cet endroit est formidable de par sa formation si ouverte et variée. Il n’y a pas de chapelle: musique, humour, performance… Thomas Lécuyer (ndlr: directeur artistique du Lido Comedy Club) fait preuve d’une ouverture d’esprit précieuse.» L’humoriste souligne aussi que les usages multiples du lieu favorisaient un mélange des publics intéressant. De toutes parts, on espère que la salle renaîtra ailleurs.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.