Pourquoi ce local de rêve au centre de Lausanne reste vide?

ImmobilierLe magasin Confo Déco, qui avait succédé au restaurant Manora, a fermé le 21 janvier 2017. Toujours pas de locataire en vue.

La surface commerciale de 1300 m2 située à l’angle du Grand-Pont et du Grand-Chêne est désertée depuis le départ de l’enseigne Confo Déco, il y a un an. Le magasin de décoration avait succédé au restaurant populaire Manora en 2013.

La surface commerciale de 1300 m2 située à l’angle du Grand-Pont et du Grand-Chêne est désertée depuis le départ de l’enseigne Confo Déco, il y a un an. Le magasin de décoration avait succédé au restaurant populaire Manora en 2013. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a un an presque jour pour jour, le magasin Confo Déco mettait la clé sous la porte, désertant les locaux de Saint-François occupés avant lui par le Restaurant Manora. À première vue, l’espace a tout pour plaire: 1300 m2; pignon sur rue. Il peine pourtant à trouver preneur. «Des discussions sont en cours mais non, rien n’est signé», fait savoir Alain Ngabonziza, gérant de l’immeuble pour la société propriétaire PSP Swiss Property. Quel est le loyer? A-t-il été revu à la baisse pour accélérer le mouvement? «Pas de commentaire.»

Pour Manuel Vizioli, spécialiste des locaux commerciaux et directeur de l’agence Remicom à Lausanne, cette situation «est certainement due à une question de loyer. Certains propriétaires préfèrent garder les locaux vides, que baisser le prix, notamment parce que cela aurait un effet sur la valorisation de l’immeuble. Sans compter que d’autres locataires pourraient demander une baisse à leur tour.» Si le local de Saint-François est vide, ce n’est pas une question de prix, assure Alain Ngabonziza. «Nous avons de la peine à trouver des structures intéressées par une surface si grande, qui plus est sur plusieurs étages.» Bertrand Maag est responsable des évaluations et de la recherche de marché chez SPG Intercity, spécialiste de l’immobilier commercial. Il confirme: «Il n’est pas rare de voir des grandes surfaces comme celle-ci rester vides pendant un an. Elles sont difficiles à commercialiser car le nombre de locataires potentiels est limité.»

Enseignes prudentes

Qui dit grande surface dit grande enseigne. Or ces dernières sont devenues prudentes. «Elles sont moins enclines à signer des baux de dix ans», note Bertrand Maag. Plus pointilleuse, aussi, sur la question de la rentabilité. S’ensuit une analyse poussée de l’emplacement, de la fréquentation, des coûts au m2… L’agence lausannoise Cogestim qualifie la demande actuelle pour les surfaces commerciales au centre-ville de «globalement faible». «Ce marché est devenu plus compliqué depuis deux ans, détaille Bertrand Maag. On observe aussi plus de vacances.» Une conséquence directe des déboires du commerce de détail. Les enseignes se déplacent, changent de tactique… L’an dernier, Conforama avait d’ailleurs justifié la fermeture de Confo Déco par un choix stratégique: l’abandon pur et simple des magasins dans les centres-villes.

«Nous serons de plus en plus confrontés à des surfaces vides, prédit Laurent Bigler, consultant pour SPG Intercity à Lausanne. En ce moment, il y a du mouvement. Plus de départs que d’arrivées.» Selon lui, les loyers dans la capitale vaudoise ont tendance à se stabiliser depuis deux ans, voire à baisser. «Il y a cinq ans, on signait encore des loyers à 1500 francs le m2 pour une surface bien placée à la rue de Bourg, par exemple. Aujourd’hui, c’est plutôt entre 800 et 1200 fr. pour des endroits «prime.» Autre son de cloche chez Manuel Vizioli: «Les prix sont loin de baisser! Il faut que les propriétaires et les régies fassent preuve de plus de flexibilité afin d’éviter les locaux vides au centre-ville. C’est mauvais pour le commerce. Les commerçants hésitent à s’installer, se disent que les affaires ne doivent pas être bonnes. C’est un peu comme un restaurant: s’il est plein, on se dit qu’on y mange bien. Et inversement.» (24 heures)

Créé: 23.01.2018, 10h51

Articles en relation

Le magasin Confo Déco met la clé sous la porte

Lausanne L'enseigne avait succédé en 2013 au restaurant Manora, à l'angle du Grand-Pont et de la rue du Grand-Chêne. Plus...

Sondage: vos idées pour remplacer le Confo Déco à Saint-François

Commerce Restaurant (végétarien ou "surtout pas"), magasin de vêtements que l'on trouve seulement dans les grandes capitales européennes, votez pour ce que vous aimeriez voir sur ces trois étages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...