Le logo de la grève des femmes n’était pas lausannois

GraphismeOn le croyait créé par une graphiste d’ici. En réalité, le poing levé inscrit dans le symbole féministe a une longue histoire.

Créé en 1967 aux Etats-Unis, le poing levé inscrit dans le symbole féminin s'est étalé dès 1971 sur des affiches de la Ligue marxiste révolutionnaire. DR - D. WILL,  1971 - affiche coll. Bibliothèque de Genève

Créé en 1967 aux Etats-Unis, le poing levé inscrit dans le symbole féminin s'est étalé dès 1971 sur des affiches de la Ligue marxiste révolutionnaire. DR - D. WILL, 1971 - affiche coll. Bibliothèque de Genève Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausannois, le logo de la grève des femmes? C’est ce qu’ont pu croire plusieurs médias, dont «24 heures», malheureusement à tort. Graphiste du cru, Charlotte Passera expliquait sur Radio Lac, peu avant le rassemblement du 14 juin, qu’elle avait voulu associer deux symboles bien connus: celui du cercle et de la croix, représentant les femmes, et celui du poing levé, évoquant les minorités en lutte. C’est le logo fédérateur qu’elle a proposé au comité d’organisation, avec le succès que l’on connaît.

Un lecteur de «24 heures» n’a pas manqué de s’étonner que l’image soit présentée comme nouvelle. Convoquant ses souvenirs d’ancien militant lausannois, il rappelle que dans les années 70, le fameux logo s’étalait déjà sur des affiches de la Ligue marxiste révolutionnaire pour soutenir le droit à l’avortement. En réalité, il serait cependant encore plus ancien, puisqu’il apparaît dès 1967 sous le crayon de l’écrivaine et activiste américaine Robin Morgan. Il aurait été utilisé pour la première fois publiquement en 1968 sur des affiches appelant à manifester contre le concours de beauté Miss America.

À l’époque, l’image du poing levé est bien sûr déjà présente dans la conscience populaire, comme un symbole de la lutte des Afro-Américains pour leurs droits. Pour la petite histoire, sa genèse est pourtant encore plus ancienne, puisqu'un groupement paramilitaire communiste allemand en a fait son insigne dès 1924.

Après sa naissance dans les années 60, le logo au poing levé – version féministe – est loin d’être tombé dans l’oubli. Ces dernières décennies, il a continué d’essaimer dans plusieurs pays du monde comme un symbole de la lutte pour le droit des femmes. En 2016 notamment, une actrice iranienne a suscité une levée de boucliers dans son pays en dévoilant cet insigne tatoué sur son bras.

Contactée, Charlotte Passera confirme qu’elle connaissait bien l’histoire du logo féministe, mais défend son apport: «Bien sûr, il nous fallait utiliser un symbole connu. Mais c’est bien une création, car le logo a été redessiné d’une manière moderne, avec une croix aux proportions de la croix suisse et avec le vernis à ongles rouge sur l’ongle du pouce.»

Créé: 25.07.2019, 06h58

Articles en relation

Les dessous du matériel de la grève des femmes

Mobilisation D’où viennent les milliers de pin’s, drapeaux et tee-shirts de série qui ont envahi les rues des villes suisses le 14 juin dernier? Radiographie d’un raz de marée mauve. Plus...

Les syndicats exigent du concret après le 14 juin

Grève des femmes L'USS espère transformer l'énergie de la grève en résultats. Les employeurs publics en particulier seront sous pression. Plus...

La grève des femmes a-t-elle changé votre quotidien?

Sondage Revendications salariales, partage des tâches ou définition du féminisme, le 14 juin 2019 a suscité de nombreux débats. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...