Lutry baisse l’impôt contre la volonté de sa Municipalité

PolitiqueLa majorité de droite du Conseil communal a obtenu l’application de la diminution de 1,5 point discutée avec le Canton.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Municipalité de Lutry prônait la prudence. Alors qu’il est prévu que les Communes vaudoises baissent leur taux d’imposition 2020 de 1,5 point et que le taux cantonal augmente dans la même proportion, puisque le Canton reprend à sa charge l’entier des coûts de l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (Avasad), l’Exécutif a proposé à son Conseil communal de maintenir le taux en vigueur, soit 55,5 points.

En cause: les importants investissements à venir (40 millions d’ici à 2021), des projections déficitaires à partir de l’exercice 2019 et des incertitudes financières importantes (impacts de la RIE III et révision de la péréquation). Surtout, la Municipalité «estime que l’État de Vaud a les moyens d’absorber complètement les coûts de l’Avasad, sans les répercuter sur le contribuable», et rappelle qu’elle économisera 1 million de francs dans l’opération mais qu’elle perdrait 1,2 million en baissant les impôts de 1,5 point.

Un manque à gagner de 200'000 francs que la Commune doit supporter, d’après la droite du Conseil. «Les doutes sur l’avenir doivent bénéficier à la population», juge Cédric Alber (PLR). «Aujourd’hui, il n’y a pas de besoins justifiant une hausse d’impôt, car c’est bien d’une hausse dont il s’agit en cas de maintien du taux actuel», rappelle son collègue Sébastien Rod. Surtout, Camille Moser (PLR) souligne que «le but d’une Commune n’est pas de thésauriser. Les Lutryens ont contribué aux réserves et sont assez intelligents pour soutenir une hausse quand elle sera nécessaire.»

«Ça revient à jeter les bouées par-dessus bord sans savoir où l’on va»

C’est ce qu’ont tenté de défendre les socialistes et les Verts: pourquoi baisser maintenant alors qu’on sait qu’il faudra augmenter dans un avenir proche? Pourquoi s’exposer à un référendum? «Ça revient à jeter les bouées par-dessus bord sans savoir où l’on va», d’après Pierre Bonjour (Vert). La socialiste Monique Weber évoque «un faux signal adressé à la population» tandis que d’autres pointent une stratégie partisane à l’aube de l’élection complémentaire à la Municipalité.

«Dans ce dossier, il n’y a qu’une certitude, celle que nous serons déficitaires en 2019 et 2020, lance le syndic PLR, Jacques-André Conne. Quand je discute à l’extérieur de la commune, les gens ne comprennent pas qu’on se plaigne avec un tel taux d’imposition. Et puis la hausse dont nous parlons, c’est trois cafés par mois pour un couple marié sans enfants (ndlr: avec 120'000 francs de revenu annuel)

Peine perdue, la droite majoritaire l’emporte largement en fixant le taux à 54 points pour les années 2020 et 2021.

Créé: 30.10.2019, 16h19

Articles en relation

Deux postulats en faveur de la verdure de Lutry

Politique Un texte prônant la biodiversité et un autre suggérant un arbre pour un enfant ont été présentés au Conseil communal. Plus...

Lutry refuse d’imposer la mixité à la tête du Conseil

Politique Le règlement du délibérant ne sera pas modifié. Il faut inciter sans contraindre, estime la majorité. Plus...

Des étudiants européens imaginent l’avenir de Lutry

Formation Quarante urbanistes en devenir planchent cette semaine sur le développement du secteur de Corsy/La Conversion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.