Passer au contenu principal

Lutry lance la défense de son chantier à 30 millions

Deux soirs de suite, la Municipalité a soumis la transformation de la route de Lavaux aux questions de sa population.

Le giratoire qui remplacera le Grand Pont possédera en son centre une voie réservée aux bus, leur permettant d'être toujours prioritaires. Des feux de circulation seront installés dans le carrefour pour les voitures.
Le giratoire qui remplacera le Grand Pont possédera en son centre une voie réservée aux bus, leur permettant d'être toujours prioritaires. Des feux de circulation seront installés dans le carrefour pour les voitures.
Bureau Urbaplan

Réaménager la route de Lavaux entre la Petite Corniche, à l’est, et la frontière avec Paudex, à l’ouest. C’est le projet que présentait l’Exécutif de Lutry à ses habitants mercredi et jeudi soirs. Le chantier n’a rien d’anodin puisqu’il constitue le plus gros investissement de la législature, à hauteur de 30,5 millions de francs, et s’inscrit dans le cadre du projet d’agglomération des Axes forts.

Concrètement, il s’agit de transformer la route cantonale en un «boulevard urbain» où cohabiteront piétons, cyclistes, automobilistes et transports publics. Une mue qui impliquera le remplacement du Grand-Pont par un giratoire, la création d’une place publique au carrefour du Voisinand, et surtout une reconfiguration complète de la route.

Freiner le trafic individuel

Des pistes cyclables seront créées, le transport individuel se contentera de deux voies (contre quatre par endroits, actuellement) tandis que les fameux bus à haut niveau de service (BHNS), censés relier Lutry à Bussigny, bénéficieront en partie d’une voie centrale réservée. Dans le même temps, des feux de retenue seront installés à la Petite Corniche et à la Conversion.

«Nous pourrons ainsi pacifier le trafic sur cet axe et faire coexister tous les modes de transport, dont le BHNS, qui garantira fréquences et temps de parcours, résumait mercredi le municipal Pierre-Alexandre Schlaeppi. Le carrefour du Voisinand voit passer 25'000 véhicules par jour et nous attendons 2000 nouveaux habitants d’ici 2030, si rien n’est fait la circulation posera vite problème.»

Mercredi, quelques voix ont commencé à s’élever contre le projet. Certains estiment que la priorité donnée aux piétons et aux bus ne fera qu’aggraver les problèmes de bouchons ou encore que la cohabitation des modes de transport au Voisinand sera dangereuse. «L’époque de la voiture reine est révolue. Elles s’arrêteront donc quand les piétons devront traverser en sortant du bus. Il faut relativiser, ils ne seront jamais 200 comme à Saint-François à Lausanne», répond le municipal Kilian Duggan.

D’autres craignent que Lutry ne devienne un vaste parking pour des pendulaires qui sauteraient dans les BHNS à la Petite Corniche. «L’idée, c’est plutôt qu’ils entrent dans l’agglomération avec le train. Les bus sont pensés pour ceux qui résident ici, rétorque Kilian Duggan. De même, les feux de retenue permettront de pacifier le trafic dans la commune en limitant les accès pour ceux qui viennent de l’extérieur.»

Débats en vue

Se pose finalement la question des liaisons nord-sud puisque l’ambition est de permettre à tous les habitants d’accéder facilement aux grands axes est-ouest (trains et BHNS). «Les dessertes verticales viennent d’être améliorées avec la réorganisation des lignes 68 et 69 mais nous savons qu’il reste du travail», admet Kilian Duggan.

Lutry aura l’occasion de débattre de tous ces points dans les mois à venir. La population se prononcera dans le cadre de la mise à l’enquête publique tandis que la Municipalité demandera un crédit à son Conseil communal en fin d’année. L’Exécutif annonce que, s’il ne suscite pas d’oppositions, le chantier pourrait débuter en 2020.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.