Passer au contenu principal

La Maison du Désert, un exemple de participation

Le professeur Antonio Da Cuhna dirige l’Observatoire de la ville et du développement durable.

Pourquoi la démarche participative de la Maison du Désert est-elle exemplaire?

Quel est l’élément principal de réussite de ce projet?

Vous dites qu’il faut donner du temps au temps. N’y a-t-il pas un risque de lassitude?

Votre étude conseille la Ville dans l’accompagnement des démarches participatives. Mais que conseiller aux gens?

Justement, il semble que des citoyens ne se satisfont plus d’élire leurs représentants.

Est-ce une particularité des centres urbains?