«La maison de paille jouit d’une isolation thermique parfaite»

LausanneLe bâtiment administratif inauguré à Lausanne en 2011 a été l’objet d’un bilan énergétique complet. L’ingénieur est ravi des résultats. Explications.

La maison de paille ne consomme que 10% de l’énergie habituellement nécessaire à un bâtiment de ce type.

La maison de paille ne consomme que 10% de l’énergie habituellement nécessaire à un bâtiment de ce type. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Laboratoire d’Energie solaire et de Physique du Bâtiment de l’EPFL a dressé un bilan énergétique complet de la maison de paille lausannoise. Une première. Baptisé ECO-46, ce bâtiment abrite, depuis son inauguration en 2011, l’administration des parcs et jardins de la ville.

Dans le cadre de son travail de master réalisé à l’EPFL, Adrien Chaussinand s’est penché de près sur tous les aspects énergétiques de cette maison hors du commun. «Elle jouit d’une isolation thermique parfaite. Elle combine l’utilisation d’un matériau sain et bon marché avec celle d’une technologie de pointe. Et les deux s’assemblent très bien, explique l’ingénieur thermicien français.

90% de consommation énergétique en moins
Pour son chauffage, la maison de 300 m2 dispose d’un petit poêle à pellets qui ne fonctionne pas plus de deux à trois heures par jour. Cela est possible grâce à l’excellente isolation du bâtiment.» Par ailleurs, le bâtiment de deux étages n’a pas de radiateur. «L’air chaud est récupéré et injecté par le système de ventilation, poursuit le spécialiste. ECO46 ne consomme que 10% de l’énergie nécessaire à un bâtiment classique du même acabit.»

Un résultat possible grâce à des bottes de paille très compactes. «La densité des bottes utilisées est de 250 kg par m3 alors que celle des bottes classiques est d’environ 130 kg», précise Adrien Chaussinand. Mais également grâce à une structure très particulière. «Il n’y a aucun élément porteur autre que les bottes de paille. Ces dernières constituent donc la structure et l’isolant.» Ce qui évite des problèmes de continuité entre les matériaux comme c’est souvent le cas entre le béton et les isolants. L’homogénéité des murs de la maison lausannoise lui assure donc une bonne note sur le plan énergétique.

Facture électrique nulle
Sans oublier qu’elle est équipée de triple vitrage, d’une ventilation double flux, de panneaux photovoltaïques et d’un éclairage économe, entre autres. Elle peut ainsi se vanter d’avoir une facture électrique nulle depuis deux ans. Elle a également reçu le label Minergie-ECO.

Adrien Chaussinand de conclure: «On pourrait quasiment construire tous les bâtiments en paille. La matière première est bon marché, mais ce qui reste cher c’est la main-d’œuvre. Peu d’artisans sont actuellement formés pour travailler ce matériau.»

Créé: 31.01.2015, 17h17

Articles en relation

La maison de paille de Lausanne est sous toit

ENVIRONNEMENT ECO46 est le premier bâtiment public suisse entièrement bioclimatique Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.