La maison de Ramuz vidée avant les grands travaux

PullyLe chantier de transformation de La Muette débutera le mois prochain.

La Muette, la maison où vécu Ramuz de 1930 à sa mort, sera transformée pour accueillir un petit musée et des appartements.

La Muette, la maison où vécu Ramuz de 1930 à sa mort, sera transformée pour accueillir un petit musée et des appartements. Image: GERALD BOSSHARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les travaux seront lancés mi-octobre à La Muette, au cœur du vieux Pully. Rappelons que la jolie maison rose où a vécu Ramuz de 1930 à sa mort, en 1947, doit accueillir un musée de 100 m2. Le reste de la bâtisse – propriété des descendants de l’écrivain – sera transformé en cinq appartements.

Il s’agit maintenant de vider les lieux avant le chantier. La Ville de Pully a «affiné» l’inventaire réalisé par le Canton. «Tout le patrimoine ramuzien sera préservé, assure Delphine Rivier, directrice du Musée d’art de Pully. On a repris et identifié chaque objet. Ils seront conservés dans les collections du musée et ce fonds sera mis à disposition des chercheurs. Une convention est sur le point d’être signée avec la famille.»

Plus de 600 objets ont été passés au crible, sans compter les meubles, les œuvres d’art (en cours d’inventaire) et des milliers de livres appartenant à l’auteur.


Retrouvez notre webdoc: Ramuz, une oeuvre intemporelle


L’ouverture du musée est espérée en 2022. Qu’y trouvera-t-on? Un comité scientifique de ramuziens et de spécialistes du patrimoine définira ses contours. Reste à le constituer. «Le cœur du projet n’est pas de présenter des objets mais de parler de Ramuz comme écrivain, insiste Delphine Rivier. Ce petit musée sera un lieu de médiation; nous voulons partir de Ramuz pour parler de littérature romande, accueillir des rencontres avec des auteurs, des lectures, des ateliers, des expositions thématiques…»

Le bureau de l’écrivain vaudois, comme figé dans le temps depuis sa mort, sera remeublé à l’identique. «Nous l’envisageons comme un lieu de mémoire mais aussi de compréhension scientifique de son travail», indique Delphine Rivier.

En 2016, l’annonce de la transformation de l’appartement de Ramuz avait créé un tollé, entraînant une pétition de 1800 signatures et une opposition portée par Patrimoine suisse. Le Tribunal cantonal a tranché en mars dernier, donnant le feu vert aux travaux voulus par la Commune et les héritiers.

Créé: 10.09.2019, 07h26

Articles en relation

Tous les feux sont au vert pour le musée Ramuz à La Muette

Pully La section vaudoise de patrimoine suisse avaient déposé un recours contre le projet de transformation de la maison. Le Tribunal cantonal vaudois l'a rejeté Plus...

Le sort de La Muette, la maison de Ramuz, sera scellé au tribunal

Pully L'association Patrimoine Suisse a déposé un recours en vue de préserver l'appartement de l'écrivain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.