Malley s’apprête à repartir pour deux tours

PrillyLe plan de quartier Malley-Viaduc va bientôt être mis à l’enquête. Le plus haut des bâtiments a été rabaissé.

Par rapport au montage-photo ci-dessus (qui présente des gabarits), la tour la plus au nord sera rabaissée à 85 mètres maximum alors que le projet initial prévoyait 100 mètres.

Par rapport au montage-photo ci-dessus (qui présente des gabarits), la tour la plus au nord sera rabaissée à 85 mètres maximum alors que le projet initial prévoyait 100 mètres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quinze mètres. La largeur d’un terrain de basket ou 1,5 fois la hauteur du plongeoir de la piscine de Bellerive. C’est ce qu’a perdu la plus haute tour du projet de transformation de la friche urbaine de Malley par rapport aux ambitions initiales. «Alors qu’une hauteur maximale de 100 mètres était prévue à l’origine, nous avons en effet décidé de l’abaisser à 85 mètres maximum», confirme le syndic de Prilly, Alain Gilliéron. Un pas en direction des opposants, qui reprochaient justement un bâtiment trop élevé.

Cette modification intervient alors que le Plan partiel d’affectation (PPA) Malley-Viaduc (voir l'infographie ci-dessous), qui comprend aussi une seconde tour moins élevée, doit être mis à l’enquête publique dans un avenir proche. Ce sera le deuxième volet de ce grand chantier, un peu moins d’un an après l’acceptation par la population du plan de quartier Malley-Gare. Le troisième suivra avec Malley-Gazomètre.

«Nous voyons dans cette diminution de hauteur un signe de bonne volonté de la part de la Municipalité, réagit Jean-Claude Péclet, président de l’association Avenir Malley qui avait mené campagne contre le plan de quartier précédent. Désormais nous allons attendre la mise à l’enquête pour voir dans quelle mesure il tient compte de nos remarques.»

Ses propositions, l’association les a consignées dans un document de 15 pages, envoyé à la Municipalité avant l’été. Les deux parties en ont discuté début septembre lors d’une réunion jugée «constructive». Avenir Malley entend par exemple insister sur l’intégration du quartier dans son environnement. «S’il vit en vase clos, il sera raté, juge Jean-Claude Péclet. Il faut donc réfléchir ensemble aux liaisons de transports publics et de mobilité douce.»

L’association préconise aussi d’étudier l’intégration de constructions dans les arches du viaduc, d’incorporer des locaux d’utilité publique dans l’offre locative et de réfléchir au sort de «l’actuel rideau de verdure sous le viaduc». «Surtout, nous demandons des gabarits pour juger de l’impact réel des tours. Quant au dénivelé, nous aimerions qu’il soit préservé, c’est-à-dire que l’espace au pied des arches ne soit pas comblé.» Des exigences nombreuses mais «pas d’opposition de principe», ajoute Jean-Claude Péclet pour qui «une position crispée ne sert à rien».


Attentifs à la pollution Alors que Malley-Viaduc concentrera les regards dans les semaines à venir, les deux autres plans de quartier progressent aussi. Le concours d’architecture pour Malley-Gare est en cours et la communication des lauréats interviendra en janvier 2018. «Nous veillerons à ce que tout soit parfaitement conforme au PPA», prévient Alain Gilliéron, soucieux d’écarter les oppositions.

Quant à Malley-Gazomètre, il est toujours dans les mains du Canton et pourrait être mis à l’enquête publique fin 2018, début 2019. Fort de 70% de logements et ne comptant qu’une tour de 55 m, il devrait susciter moins de réserves que ses deux prédécesseurs. A ce stade, un point soulève tout de même quelques questions: le caractère pollué du site. «Avenir Malley soutient la pétition citoyenne adressée au Canton et demande des sondages complémentaires pour connaître l’étendue exacte de l’importante pollution héritée de l’ancienne usine à gaz, et des mesures de dépollution adéquates, compatibles avec l’objectif d’un écoquartier durable», indique Jean-Claude Péclet. (24 heures)

Créé: 21.09.2017, 19h23

Articles en relation

Malley à nouveau attaqué, cette fois pour sa pollution

Ouest lausannois Trois associations avancent que le site pollué de l’ancienne usine à gaz n’a pas été assez analysé en vue d’y construire un quartier. Plus...

Une nouvelle pièce pour le puzzle de Malley

Renens Un passage sous voies reliera le futur centre sportif et le reste du quartier. Il permettra aux habitants et aux fans de hockey un accès direct à la halte CFF. Plus...

Les trois autres tours de Malley sont sur les rails

Prilly Après le vote de dimanche, les autorités prilléranes planchent sur la suite avec l’espoir d’éviter un autre référendum. Plus...

Prilly dit oui à la construction de tours à Malley

Votations Le plan de quartier Malley-Gare a passé la rampe à un peu plus de 58% et avec un très bon taux de participation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Johnny monument national. (Paru le 9 décembre)
(Image: Vallott) Plus...