Passer au contenu principal

Les manifestants contre les «affameurs» campent devant le Beau-Rivage

Un millier de personnes ont défilé lundi à Lausanne pour dénoncer la spéculation sur les matières premières. Les militants campent cette nuit devant le Beau-Rivage

A 23h, les manifestants ont fait un grand feu et planté cinq tentes dans les jardins du Beau-Rivage, et s'apprêtent à y passer la nuit, toujours sous surveillance policière.
A 23h, les manifestants ont fait un grand feu et planté cinq tentes dans les jardins du Beau-Rivage, et s'apprêtent à y passer la nuit, toujours sous surveillance policière.
Laurent Antonoff
A 23h, les manifestants ont fait un grand feu et planté cinq tentes dans les jardins du Beau-Rivage, et s'apprêtent à y passer la nuit, toujours sous surveillance policière.
A 23h, les manifestants ont fait un grand feu et planté cinq tentes dans les jardins du Beau-Rivage, et s'apprêtent à y passer la nuit, toujours sous surveillance policière.
Laurent Antonoff
Un millier de personnes défilent ce lundi à Lausanne pour dénoncer la spéculation sur les matières premières.
Un millier de personnes défilent ce lundi à Lausanne pour dénoncer la spéculation sur les matières premières.
Reuters
1 / 22

Le cordon de sécurité entourant les jardins du Beau-Rivage Palace à Lausanne n’aura pas fait barrage longtemps. Alors que la manifestation contre les «affameurs» partie du centre-ville et forte d’un millier de personnes s’était jusque-là déroulée dans le calme, il aura suffi d’un jeune à vélo, tout de noir vêtu et passant outre les injonctions de la police, pour que le gros des manifestants le rejoigne au pied du palace.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.