Drame à Lutry: son mari l’a tuée de 50 coups de couteau

MeurtreUne dispute entre époux est bel et bien à l’origine du crime qui a eu lieu lundi dans le bourg.

Image: OLIVIER ALLENSPACH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est difficile d’imaginer que l’on puisse asséner une cinquantaine de coups de couteau à la femme dont on partage la vie. C’est pourtant ce qu’a avoué aux enquêteurs, mercredi, l’Irlandais de 48 ans qui a été découvert, lundi après-midi à Lutry, près du cadavre ensanglanté de son épouse d’origine slave, âgée de 46 ans.

Au cours de ses aveux, l’homme, qui a longtemps travaillé, tant à Lausanne qu’à l’étranger, pour Philip Morris International où sa femme occupait encore un poste de cadre, a affirmé à Hervé Nicod, procureur chargé de l’enquête, que c’est à la suite d’une violente dispute qu’il a sauvagement tué son épouse. Après quoi, il a tenté de mettre fin à ses jours en absorbant des doses massives d’alcool et de médicaments.

Le drame s’est déroulé au premier étage de la Grand-Rue 2, à l’entrée ouest du vieux bourg. Par le plus grand des hasards, un ouvrier, appellé pour des travaux dans l’appartement du couple, s’est étonné que personne ne réponde à ses coups de sonnette et a alerté le concierge. En entrant, les deux hommes sont tombés sur le corps sans vie de la femme, baignant dans son sang, avec à ses côtés son mari, inconscient. Son état a nécessité une hospitalisation urgente et il n’a donc pu être interrogé que deux jours après les faits.

L’homme, né en 1966, est originaire de la petite ville d’Enniscorthy, dans le comté de Wexford, et fait partie, selon les médias irlandais, d’une famille connue et fortunée. Deux de ses frères occupent des postes importants dans des multinationales à Dublin et aux Pays-Bas et lui-même a travaillé quelques années pour l’entreprise pharmaceutique Merck Serono après son départ de Philip Morris.

Dans un communiqué, le procureur Hervé Nicod a précisé hier qu’il venait d’adresser une demande de détention provisoire au Tribunal des mesures de contraintes et que les investigations allaient désormais se poursuivre afin d’établir les circonstances exactes du drame et, notamment, les causes d’une dispute qui ont conduit à un véritable carnage.

Créé: 26.03.2015, 13h22

Articles en relation

Une dispute conjugale à l’origine du drame à Lutry

Décès L’homme a vraisemblablement tué son épouse avant de tenter de mettre fin à ses jours. Plus...

Un décès mystérieux en plein cœur du bourg de Lutry

Fait divers Le procureur de service a fermement refusé de donner le moindre détail sur le drame. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...