En matière de pub, le métro va la jouer intégrale en 2015

TransportsLausanne annonce que l’intérieur de trois rames du m1 et de trois autres du m2 sera proposé aux annonceurs cette année.

Les TL avaient testé cette publicité intégrale dans une rame en juin 2013.

Les TL avaient testé cette publicité intégrale dans une rame en juin 2013. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a été testée d’Ouchy aux Croisettes en juin 2013, et elle a finalement été approuvée. Elle, c’est la publicité dite «intégrale» des rames de métro à Lausanne, qui permet à un annonceur d’afficher ses couleurs du sol au plafond dans le m1 ou le m2. Sièges compris. La Municipalité de Lausanne, dans une récente réponse à une interpellation intitulée «Marchandisation agressive et anti-écologique de l’espace public par la direction des TL», annonce que trois rames du m1 et trois autres du m2 seront prochainement habillées par de la publicité en 2015. «C’est un maximum», assure Valérie Maire, attachée de presse des TL pour qui le confort du client reste «une priorité.»

Une enquête de satisfaction avait été menée en juin 2013 durant la phase de test de cette rame intégralement habillée de publicité. Il en est ressorti que 70% des clients ont jugé l’impact «supportable» (39% «tout à fait» et 31% «assez supportable»). Ils étaient 39% à se déclarer «dérangés» par le procédé. «Cet affichage contribue incontestablement à animer la vie de la collectivité et à dynamiser l’activité économique locale. Il remplit une fonction utile dans l’intérêt général», estime pour sa part la Municipalité de Lausanne. Un intérêt général qui est aussi financier. Ainsi, faire sa pub intégrale dans trois rames du m1 pendant une année coûte 50 000 francs. Et dans le m2? Cela coûte 70 000 francs, comprenant 20 banners éclairés, 14 plafonds et 6 autocollants de sol. «70 000 francs, c’est l’équivalent financier de 90 abonnements annuels pour des adultes», compare Valérie Maire.

A noter que les autorités lausannoises, qui sont représentées au sein du conseil d’administration des TL, se sont montrées plus «restrictives» en ce qui concerne cette extension de la publicité à l’intérieur des véhicules au moment d’en accepter le principe. «Nous ne manquerons pas de soulever les éventuelles questions qui pourraient se poser en cas d’insatisfaction flagrante manifestée par le public», avertit la Municipalité. (24 heures)

Créé: 12.01.2015, 16h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.