Le MCBA a ébloui ses premiers visiteurs

LausanneLe Musée cantonal des beaux-arts a été officiellement inauguré. Derrière la rigueur des lignes, les jeux de lumière ont impressionné.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Réactions unanimes. Vendredi au MCBA, les 700 invités venus découvrir pour la première fois le nouveau Musée cantonal des beaux-arts et assister à la remise officielle des clés ont eu la même surprise. Le contraste entre la rigueur architecturale extérieure et la finesse des jeux de lumière intérieurs est saisissant. Diffuse, zénithale ou plus franche, elle met en valeur chaque perspective. Et accompagne les déambulations à travers tous les étages.

C’est au deuxième niveau, dans la plus grande salle d’exposition de Suisse (700 m2 sans une seule colonne de soutien) que la cérémonie s’est tenue. Avec une entrée en matière éclatante, signée Pascal Broulis: «Vous êtes là? Le soleil, lui, il est là.» Après l’accueil assuré par la cheffe des Affaires culturelles vaudoises, Nicole Minder, le conseiller d’État en charge des Constructions et président du Comité de pilotage Plateforme 10 a salué l’esthétique très aboutie de ce premier chapitre du futur quartier des arts (où s’installeront d’ici l’automne 2021 le Mudac et le Musée de l’Élysée).

«Je vois des sourires, je vois des gens curieux, attentifs, ouverts et critiques»

«En le parcourant ces derniers jours, j’ai eu l’impression d’être ailleurs, entraîné dans une autre dimension architecturale.» Plus tard entre deux small talks, il confiera: «Je vois des sourires, je vois des gens curieux, attentifs, ouverts et critiques. Je sens une fierté d’être Lausannois, Vaudois et Suisse.» Et d’insister sur le soulagement général: «C’est une étape qui s’achève sous la forme d’une réussite.»

Le succès de cette aventure muséale qui a pu se boucler en une décennie seulement – après l’échec du projet de Bellerive en 2008 – a été remarqué par tous les intervenants. Qui ont, aussi, parlé futur. «Plateforme 10 invitera les citoyens et les jeunes à enrichir leur rapport à la culture», a relevé quant à elle Cesla Amarelle, la conseillère d’État en charge de la Culture qui a reçu les clés des mains de son homologue. «Cette bâtisse, généreuse et majestueuse, appartiendra à toute notre communauté. Elle doit désormais être apprivoisée.»

Une journée historique

«Un pas de géant pour la culture du canton», «un développement sans égal», «un musée qui rend son patrimoine à la population». Au micro, les mots de tous ont pointé l’esprit rassembleur de cette journée historique, marquée par les longs et émouvants applaudissements offerts aux architectes du MCBA, Alberto Veiga et Fabrizio Barozzi (voir ci-dessous sa visite en vidéo. «Notre but était de transformer une décision civique en projet architectural, a confié Fabrizio Barozzi. Nous découvrons aujourd’hui les premiers signes d’une nouvelle centralité, à la portée artistique ambitieuse.»

Durant deux jours et en attendant les premières expositions vernies le 5 octobre, c’est maintenant au public (voir programme en encadré) de mesurer enfin la prouesse architecturale. Et la transformation complète de cette zone industrielle, autrefois fermée, en carrefour dédié à l’art.


La marche pour le climat perturbera l’accès

Samedi, à 15h, des milliers de manifestants sont attendus à la place de la Gare de Lausanne, pour l’acte IV de la mobilisation pour le climat. À un jet de pierre de là, le Musée cantonal des beaux-arts ouvrira ses portes pour la première fois au public. Des visites commentées par les architectes et toute l’équipe du projet, ainsi que des performances, auront lieu de 10h à 22h. L’inauguration risque-t-elle d’être gênée par le cortège qui se dirigera en direction de la place de la Riponne? «La présence de plusieurs milliers de personnes dans le secteur, au début de la manifestation, pourrait effectivement compliquer l’accès au musée», commente Raphaël Pomey, chargé de communication à la police de Lausanne.

Cependant, les forces de l’ordre n’indiquent pas si des mesures sécuritaires particulières seront mises en place: «Pour des raisons opérationnelles, la police ne communique pas à l’avance sur ses dispositifs.» Elles confirment cependant que les dérapages survenus lors de la précédente manifestation, le 15 mars dernier, ont été pris en compte dans leur appréciation de la situation. Pour rappel, deux incidents étaient alors dénombrés par les autorités: des individus avaient mis de la peinture rouge sur la façade de la banque Credit Suisse, à la rue du Lion-d’Or, et plusieurs dizaines d’activistes s’étaient introduits dans les locaux des Retraites Populaires à la rue Caroline.

Antoine Hürlimann

Créé: 05.04.2019, 21h52

Réactions

Bernard Fibicher,
directeur du Musée cantonal des beaux-arts



«Vaud attend ce bâtiment depuis… 1924! Recevoir les clés de ce musée est un immense honneur pour moi»




Anne-Catherine Lyon,
ancienne conseillère d'Etat



«Cette journée est très particulière: au soir de l’échec de Bellerive, j’avais promis à des collectionneurs qu’on arriverait à construire un musée. Ce rêve est devenu réalité. C’est magnifique!»




Grégoire Junod,
syndic de Lausanne



«Je suis comme un enfant: émerveillé par ce bâtiment et impatient d’y découvrir la première expo»

Portes ouvertes

Programme
Ce week-end, le visiteur peut déambuler librement tout en découvrant un programme de performances artistiques. Au programme, aussi, des visites commentées par les architectes et toute l’équipe du projet.
Samedi 6 (10h-22h) et dimanche 7 (10h-20h).

Artistes invités
Batida,
Jérôme Bel,
Mio Chareteau,
Yan Duyvendak,
Ariane Epars,
Pierre Huyghe,
Christophe Jaquet,
Nicole Seiler, etc.

Articles en relation

[VIDEO] Dans le ventre du Musée cantonal des beaux-arts

Lausanne Ce week-end, les Vaudois pourront découvrir un MCBA flambant neuf. Visite des lieux avec l'un de ses concepteurs. Plus...

L’épopée du Musée cantonal des beaux-arts

Lausanne Une décennie sépare le naufrage de Bellerive à l’avènement de Plateforme 10. Plus...

«C’est le plus beau musée de Suisse!»

Interview Bernard Fibicher, directeur du MCBA bientôt installé dans «son» nouveau musée, dévoile ses plans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.