Passer au contenu principal

Une méthode sans bémols veut simplifier le solfège

Un habitant de Chexbres a créé un système de notation de la musique et un piano adapté, pour aider les débutants à ne pas décrocher

Jacques-Daniel Rochat explique, démonstration à l'appui, comment fonctionne la méthode Dodeka et le piano qui lui est adapté.

Jacques-Daniel Rochat déteste les bémols. Ce sont eux, et leurs cousins les dièses, qui l’ont éloigné de ses différents apprentissages musicaux. Mélomane tout de même, et persévérant surtout, l’habitant de Chexbres a imaginé un système d’apprentissage de la musique qui fait fi du solfège. Nommé Dodeka, comme la start-up qui a l’ambition de le faire connaître, il est basé sur douze notes au lieu de sept, et sur une notation à quatre portées au lieu de cinq.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.