Passer au contenu principal

Des migrantes s’activent pour sortir de l’isolement

Dans le cadre d’une formation, des femmes immigrées améliorent leur intégration en tenant une boutique.

Les participantes à la formation de la boutique Taffetas, à Bussigny, en compagnie de la municipale Germaine Müller, initiatrice du projet (à dr.).
Les participantes à la formation de la boutique Taffetas, à Bussigny, en compagnie de la municipale Germaine Müller, initiatrice du projet (à dr.).
Marius Affolter

«Mon plus jeune fils a 9 ans. Je me suis dit que ça allait être le moment de me construire moi-même.» Jeune trentenaire, Milena a quitté la Serbie pour rejoindre la Suisse il y a près de quinze ans. Femme au foyer, elle a depuis consacré l’essentiel de son temps à ses enfants. Jusqu’à ce début d’année.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.