Migros refuse de discuter de ses horaires avec Unia Vaud

CommerceLe syndicat exigeait une rencontre avec la direction avant samedi. Le distributeur balaie l’idée.

Début septembre, le syndicat Unia avait distribué des flyers aux automobilistes devant le Centre MMM de Crissier. D'autres actions devraient intervenir dans les jours à venir.

Début septembre, le syndicat Unia avait distribué des flyers aux automobilistes devant le Centre MMM de Crissier. D'autres actions devraient intervenir dans les jours à venir. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La semaine dernière, le syndicat Unia réclamait une rencontre avec la direction de Migros Vaud, avec délai au samedi 28 octobre, afin d’évoquer les extensions d’horaires prévues dans plusieurs enseignes du canton. Le distributeur vient de lui répondre pour signifier qu’il n’entrerait pas en matière. «Nous avons reçu un courrier, ce lundi matin, où Migros nous explique que nous ne sommes pas son partenaire social et que la direction refuse donc de nous rencontrer», rapporte Dominique Fovanna, responsable du tertiaire à Unia Vaud. Le distributeur annonce par contre à 24 heures qu’il prévoit de communiquer sur le sujet dans les jours à venir.

Pour rappel, le syndicat combat toujours les ouvertures prolongées annoncées par le géant orange pour les magasins de Bussigny, du Croset (Ecublens), d’Epalinges, d’Oron et de Pully à partir du 20 novembre. Unia estime qu’elles sont contraires à la volonté «d’une grande majorité du personnel et de nombreux clients». Au contraire, Migros affirme avoir pris en compte les remarques et critiques de ses collaborateurs après une première tentative avortée cet été. Le distributeur avait alors gelé ses ambitions avant de revenir en octobre avec un projet retouché.

«Nous ne savons pas encore de quelle manière mais nous allons réagir, annonce Dominique Fovanna. Cette mise à l’écart n’est pas vraiment surprenante puisque nous ne sommes pas signataires de leur convention collective de travail, contrairement à celle de Coop, mais nous estimons que Migros outrepasse l’avis de son personnel et que nous devons en discuter autour d’une table.» (24 heures)

Créé: 30.10.2017, 19h19

Articles en relation

Migros surprend en relançant ses horaires étendus

Commerce L’enseigne annonce à nouveau des ouvertures prolongées. Unia ne s’y attendait pas et va réagir. Plus...

Coup d’éclat matinal d'Unia en guise d’avertissement à Migros

Travail Ce jeudi matin tôt, le syndicat a installé des barrages filtrants et distribué des tracts aux entrées du centre commercial Plus...

Migros Vaud gèle aussi ses extensions horaires

Commerce A l’instar de Coop, l’enseigne a finalement renoncé temporairement à l’ouverture étendue. Le syndicat Unia n’entend pas s’arrêter là. Plus...

«Je fais déjà des semaines à plus de 50 heures»

Crissier L’ouverture étendue décidée dans les centres Migros et Coop fait tousser les employés et les petits commerces. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...