Migros surprend en relançant ses horaires étendus

CommerceL’enseigne annonce à nouveau des ouvertures prolongées. Unia ne s’y attendait pas et va réagir.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le syndicat Unia ne l’avait pas vu revenir. Dans un communiqué publié jeudi, Migros Vaud annonce avoir décidé d’introduire dès lundi 20 novembre de nouveaux horaires d’ouverture dans les magasins de Bussigny, Croset (Ecublens), Epalinges, Oron et Pully. Déjà envisagée en août pour sept enseignes vaudoises, la mesure avait déclenché une vive réaction syndicale, sur fond de consultation du personnel insuffisante. Le géant orange avait alors fait marche arrière, annonçant le gel du processus pour garantir «un temps suffisant à l’ensemble de ses collaboratrices et collaborateurs, ainsi qu’à ceux de ses enseignes partenaires […] afin d’être consultés sereinement et convenablement».

Aujourd’hui, le distributeur affirme avoir entendu les remarques suscitées par sa première tentative et annonce procéder «de manière mesurée». Concrètement, le magasin d’Epalinges voit son horaire s’allonger les quatre premiers jours de la semaine de 19 h 00 à 20 h 00. A Bussigny en revanche, le changement ne porte que sur la fermeture du vendredi soir qui passe de 19 h 30 à 20 h 00. A Oron, la fermeture à 20 h 00 devient systématique au lieu de 18 h 30, hormis le samedi (18 h 00). Des changements «mesurés» sont aussi prévus pour le Centre MMM de Crissier. La décision finale ne sera cependant prise que lorsque les commerces partenaires du centre auront été consultés, poursuit Migros Vaud.

Migros indique que ces nouvelles décisions font suite à une procédure de consultation menée par la Commission du personnel de l’entreprise. Celle-ci «a consulté tous les employés» pour qu’ils puissent donner leur avis.

Pourtant, le syndicat Unia avoue sa surprise. «Nous avons appris ça aujourd’hui et, encore une fois, nous ne pensons pas que l’avis du personnel est pris en compte, déplore Dominique Fovanna, responsable tertiaire Unia Vaud. Nous avons demandé une rencontre avec Migros sans recevoir de réponse. Nous allons donc retourner vers les salariés pour les entendre à nouveau et nous agirons, d’une manière qui reste à définir, car il est hors de question de ne rien faire.» (24 heures)

Créé: 12.10.2017, 19h28

Articles en relation

Migros Vaud gèle aussi ses extensions horaires

Commerce A l’instar de Coop, l’enseigne a finalement renoncé temporairement à l’ouverture étendue. Le syndicat Unia n’entend pas s’arrêter là. Plus...

«Je fais déjà des semaines à plus de 50 heures»

Crissier L’ouverture étendue décidée dans les centres Migros et Coop fait tousser les employés et les petits commerces. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...