Le Minigolf Club de Lausanne fête ses 60 ans

JubiléCette association est une des plus vieilles de Suisse dans sa catégorie. L’occasion d’organiser un tournoi dimanche.

Quelques membres du club: Gérald Fritsché (sur la g.); depuis le fond: Maxime Bugnion, Emilia et Jean-Noël Bussard, Rémy Simon, Olivier Chollet, Andrea Jenny, Jürgen Burgat, Geneviève Bugnion, Monique Thorimbert, Marinette Gorgerat.

Quelques membres du club: Gérald Fritsché (sur la g.); depuis le fond: Maxime Bugnion, Emilia et Jean-Noël Bussard, Rémy Simon, Olivier Chollet, Andrea Jenny, Jürgen Burgat, Geneviève Bugnion, Monique Thorimbert, Marinette Gorgerat. Image: Marius Affolter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne faut pas confondre le terrain du minigolf de Bellerive, ouvert en 1986, avec le club lausannois qui est né en 1955. A cette époque, point de parcours près du lac. Les amateurs de ce sport se rendaient sur le terrain du Richemont, à deux pas du cinéma éponyme réputé pour sa programmation «légère» dès 1974. Une façon de mêler l’utile à l’agréable, diront les mauvaises langues… Quoi qu’on en dise, le club est toujours actif et compte 24 membres qui se retrouvent une à deux fois par semaine sur le terrain de Bellerive. «A une certaine époque, nous avons eu jusqu’à 52 membres actifs. Le club fait partie de l’Association suisse romande de minigolf ainsi que du Swiss Minigolf», explique Gérald Fritsché, président. Parmi les 72 clubs suisses, dont trois vaudois, celui de Lausanne est un des plus vieux. «Il y a plus de quarante ans, les joueurs faisaient des tournois en pantalon de golf et en cravate», explique le président.

Pour fêter dignement ce soixantième anniversaire, Gérald Fritsché organise un tournoi par équipes ce dimanche à Bellerive. Les inscriptions sont d’ores et déjà bouclées, mais les curieux peuvent venir assister aux parties. Ceux qui pensent que la pratique du minigolf est un simple divertissement risquent d’être surpris. Parmi les actuels minigolfeurs lausannois, plusieurs ont été champion ou vice-champion romand. Sans oublier que, dans les années 1980, le club comptait quatre champions suisses dans ses rangs.

Eté comme hiver

Les membres peuvent participer aux entraînements fixes des lundis et jeudis soir, entre autres. «La cotisation annuelle est de 170 francs par adulte (moitié prix pour les enfants), explique le président. Elle permet de venir jouer toute l’année. S’il fait beau le parcours est ouvert même en hiver.» Jean-Noël Bussard est un des plus anciens membres du club lausannois. «C’est ma 38e saison! J’ai fait des dizaines de championnats suisses et je suis arrivé dans les vingt finalistes. L’année où j’ai le plus joué, j’ai participé à dix-huit tournois.» Le sexagénaire se réjouit d’approcher de l’âge de la retraite pour s’adonner encore davantage à sa passion. «Ce sport demande énormément de concentration et de technique. Après toutes ces années, je m’améliore encore! J’ai joué quelques années dans le club d’Yverdon car, un temps, celui de Lausanne n’était pas assez compétitif. Il a toutefois été un bon pourvoyeur de champions.»

Pas besoin d’avoir une licence pour faire partie des membres actifs du club lausannois, mais celle-ci permet de participer aux différents tournois annuels. A l’instar de Maxime Bugnion, 12 ans, qui combat dans la catégorie écoliers. Il a été deux fois vice-champion romand. Il s’entraîne à Lausanne depuis quatre ans, tout comme ses parents. «Je viens tous les jeudis soir. Pendant les vacances scolaires, également les lundis. Je suis plus doué que ma mère.»

La pratique du minigolf, moins coûteuse que celle du golf (comptez moins de 300 francs pour un club et cinq balles), demande précision et concentration avant tout mais également une bonne résistance physique. «C’est un sport beaucoup plus fin que le golf», conclut Gérald Fritsché.

Créé: 09.07.2015, 16h30

Infos

Le Team-Golf Open spécial jubilé a lieu dimanche 12 juillet dès 8 h sur le terrain de Bellerive (quai G. Doret).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.