Mobilisation en vue pour les aînés délogés de Pully

LogementDes voix s'élèvent à gauche contre la résiliation des baux à loyers d'une quinzaine de seniors.

L’EMS Pré de la Tour, au centre-ville de Pully, veut investir le bâtiment mitoyen, occupé lui aussi par des aînés.

L’EMS Pré de la Tour, au centre-ville de Pully, veut investir le bâtiment mitoyen, occupé lui aussi par des aînés. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’annonce de la résiliation des baux à loyer des personnes âgées vivant à la place Neuve 4, à Pully, en vue d’agrandir l’EMS mitoyen, fait jaser (notre édition du 10 octobre). Les locataires de treize appartements bon marché et adaptés aux seniors à mobilité réduite sont concernés. Ils ont presque tous plus de 80 ans.

«Il est inadmissible de mettre à la porte des gens de cet âge sans véritable solution, commente la conseillère communale Simone Collet (Les Verts). Le problème, c’est qu’il n’existe pas d’appartements protégés ou adaptés à Pully alors que la majorité des habitants dépassent un certain âge. Gouverner, c’est prévoir.»

«En l’état, vu que la Municipalité propose une aide pour les recherches mais ne donne aucune garantie de relogement, je ne pourrais pas accepter un tel projet, réagit Yassin Nour, chef du groupe socialiste. La Municipalité fait preuve d’une grande incohérence en voulant mettre des personnes âgées dehors pour les remplacer par d’autres. Il faudrait attendre pour garantir une solution de relogement à tous les locataires, par exemple aux Boverattes (ndlr: nouvelle construction qui doit abriter des appartements protégés).»

Ce projet controversé d’extension de l’EMS n’arrivera peut-être jamais devant le Conseil communal. Il doit tout d’abord être approuvé en mars par le Canton, qui le finance. «Il n’est pas certain qu’il soit adopté, note le conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard. Ce qui est sûr, c’est que ces gens ne seront pas expulsés si une solution satisfaisante n’a pas été trouvée pour chacun.»

Le syndic de Pully, Gil Reichen, se dit confiant: il a appris mercredi que le Tribunal cantonal a levé les recours contre les Boverattes. «A moins d’un recours au Tribunal fédéral, le chantier pourrait démarrer rapidement et la perspective d’une réalisation en 2021 devient réaliste.» Tous les locataires qui le souhaitent verront leur bail prolongé jusqu’en 2021.

Vingt-trois nouveaux lits seraient créés dans l’EMS grâce à l’agrandissement. La Municipalité projette de vendre le bâtiment communal – vidé des aînés – à la Fondation Pré Pariset, laquelle chapeaute l’EMS.

Dans cette affaire, Gil Reichen porte une double casquette: syndic d’un côté, président du conseil de la Fondation Pré Pariset de l’autre (une position occupée par le syndic de Pully depuis sa création). D’aucuns s’interrogent sur cette double fonction pour ce dossier précis. «Il n’y a pas de soupçon d’intérêt personnel, mais cela fait mauvaise façon, estime Philippe Haldy, conseiller communal de l’Union Pulliérane. A mon sens, le syndic devrait se récuser en tant que président du conseil de fondation.» Yassin Nour juge au contraire que la présence du syndic au sein dudit conseil est «plutôt une bonne chose puisque cela lui permet de s’investir dans les problématiques liées aux seniors et d’anticiper d’éventuels besoins». «De façon générale, l’avantage de la présence de politiciens au sein des conseils de fondation est de faire un lien entre l’EMS et la politique en vue de s’intégrer au mieux dans le plan socio-sanitaire de la Commune, abonde François Sénéchaud, secrétaire général de l’AVDEMS, l’association vaudoise des EMS. Mais il appartient à chacun de faire une pesée d’intérêts.»

L’intéressé, Gil Reichen, «ne vois pas le problème, vu que ni la Municipalité ni la fondation n’ont d’avantage particulier dans ce dossier. Nous portons ensemble un projet qui nous semble pertinent. Ce n’est pas non plus une opération spéculative. Et de toute façon, ce n’est pas moi qui fixerai le prix de vente.» (24 heures)

Créé: 11.10.2017, 19h40

Articles en relation

Des personnes âgées délogées pour agrandir un… EMS

Pully La Ville de Pully va résilier les baux à loyer d’une quinzaine de seniors pour augmenter le nombre de lits de la Résidence Pré de la Tour, l’EMS voisin. L’inquiétude est grande parmi les locataires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...