Passer au contenu principal

Mobilisation pour sauver la poste de la Grangette

La fermeture programmée de l'office situé au nord de Lausanne révolte les habitants. Une pétition circule pour faire plier le géant jaune.

Les habitants du quartier se mobilisent. Au premier plan: Michel Perret, membre de la Société de développement Boveresses, Eterpeys, Grangette et Praz-Séchaud.
Les habitants du quartier se mobilisent. Au premier plan: Michel Perret, membre de la Société de développement Boveresses, Eterpeys, Grangette et Praz-Séchaud.
Patrick Martin

Vufflens-la-Ville, Paudex, Lutry, Ouchy… Les postes ferment les unes après les autres dans la région lausannoise, comme dans tout le canton. Dernière victime en date: l’office de la Grangette, au nord de la ville, au croisement de l’avenue des Boveresses et de la route d’Oron. Après avoir restreint les horaires d’ouverture il y a six ans, le géant jaune a annoncé la suppression du bureau numéro 21 et des cases postales en mars prochain. Comme à Vennes, à Ouchy et à Montchoisi, il sera remplacé par une agence installée dans un commerce, chargée d’assurer les prestations de base. Ici, la Pharmacie des Grangettes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.