Passer au contenu principal

Le Mont rêve de navettes autonomes pour ses entreprises

Le PLR incite la Municipalité à réfléchir au moyen de relier plus efficacement la zone d’activités du Budron au réseau de transports

La Ville de Sion et CarPostal viennent d'achever un test d'une année avec des minibus sans chauffeur.
La Ville de Sion et CarPostal viennent d'achever un test d'une année avec des minibus sans chauffeur.
Keystone

Des navettes sans chauffeur? Cossonay s’y prépare et Sion vient de les expérimenter pendant un an. Au Mont-sur-Lausanne, on commence à imaginer leur présence afin de relier plus efficacement les entreprises de la zone industrielle Budron au réseau de transports publics. «On est au début de la réflexion et tout est possible», commente le municipal Christian Menétrey, en charge de l’Urbanisme et développement durable. Le groupe PLR au Conseil communal a lancé la Municipalité sur cette piste lors du dernier Conseil communal. Le postulat semblait surtout formaliser une volonté déjà présente au sein de la commune. Les démarches ont commencé afin d’aller dans ce sens. «Nous avons contacté 150 entreprises situées au Budron et 50 nous ont signifié leur intérêt pour les questions de mobilité», dit Christian Menétrey. La Municipalité s’apprête d’ailleurs à les rencontrer. De quoi imaginer la coordination entre le développement de cette zone et son rapprochement du réseau de transports publics.

La question des bouchons aux heures de pointe est au centre de ces questions. En effet, les bus de la ligne No 8 circulent toutes les dix minutes. Mais au-delà la fréquence est nettement moins bonne. «Une grande partie des personnes travaillant en Budron utilisent leur véhicule personnel pour rejoindre leur place de travail», pointe le PLR Marc Maillard dans son postulat.

La discussion des élus montains ne s’est pas allongée et la proposition a été unanimement confiée à la Municipalité. Celle-ci devrait pouvoir développer ce projet en toute connaissance de cause en observant le résultat du test que lancera Cossonay. A Sion, les bus sans chauffeur de CarPostal ont transporté plus de 21 500 personnes après une phase d’essai d’une année, qui vient de s’achever. Un bilan que l’entreprise avait qualifié de «positif».

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.