Une mue à 82 millions pour l’obsolète usine de pompage de Saint-Sulpice

ReconstructionPour traquer les micropolluants, la Ville de Lausanne va reconstruire une usine de traitement flambant neuve.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Véritable temple du design des années 70, l’usine de pompage de Saint-Sulpice prélève l’eau du lac pour fournir près d’un tiers de l’eau consommée dans la région. La Ville de Lausanne, qui exploite ce site, a décidé de moderniser cette source stratégique pour l’alimentation de la région. Vendredi, elle présentait les contours de ce que sera l’usine Saint-Sulpice II. Le montant des travaux est à la hauteur des enjeux que représente l’alimentation en eau de la région. La Municipalité demandera aux élus de lui accorder un crédit de 82 millions de francs.

La Ville a déjà investi 300 millions pour moderniser sa station d’épuration de Vidy. «En tout, nous investissons plus d’un demi-milliard au cours de cette législature pour le traitement de l’eau», souligne Pierre-Antoine Hildbrand, municipal en charge de la Sécurité et de l’Économie, dicastère qui comprend également tout le circuit de l’eau lausannoise.

Micropolluants

À Vidy, les travaux en cours visent à doter la step des techniques permettant d’éliminer les micropolluants des eaux rejetées dans le Léman. À Saint-Sulpice, les travaux envisagés visent le même objectif, afin de fournir aux consommateurs une eau débarrassée de résidus chimiques. Bien qu’en quantités infimes, les médicaments et autres produits phytosanitaires sont présents dans les eaux du Léman. Et les simples filtres au sable de quartz qui équipent l’usine de Saint-Sulpice n’y peuvent rien.

Pour l’évolution de cette installation, plusieurs techniques ont été étudiées pendant quatre ans. «Le résultat de ces études est que le mode de filtration absolu n’existe pas», résume Alexandra Hauret, ingénieure et cheffe adjointe du projet. Charbon actif, processus d’ozonation et filtrage par membranes fines ont été testés dans différentes configurations. Chacune ayant ses avantages et inconvénients, c’est un cocktail «multibarrières», fait de ces trois méthodes, qui sera proposé. Si la tendance va vers une suppression du chlore dans l’eau, celui-ci sera tout de même maintenu en dernière étape, notamment afin d’assurer la qualité sanitaire du réseau de conduites. «Zurich distribue de l’eau sans chlore, mais elle a maintenu toutes ses installations de chlorage, présente Sébastien Apothéloz, chef du Service de l’eau. Nous choisissons de le conserver par mesure de sécurité.»

Conservation

Les travaux envisagés consistent à construire une nouvelle usine de pompage et de traitement de l’eau. Pour maintenir sa capacité de production, l’usine actuelle continuera de tourner pendant la construction de sa cousine. L’ensemble datant de 1971 sera ensuite rasé.

La visite organisée vendredi pour la presse permet de se rendre compte que cette destruction peut être un crève-cœur. Il y a ce parc avec ses arbres magnifiques. Le projet prévoit leur conservation et ceux qui seront abattus seront «compensés». Mais il y a aussi toute l’architecture de l’usine avec ses airs de Berlin-Est. La Ville n’entend pas sauver ce bâtiment. En revanche, une partie de ses aménagements sera conservée. Ainsi, les «champignons» de la fontaine devront trouver place autour des nouveaux bâtiments. Et puis il y a cette salle de conférences, avec ses parois boisées et son mobilier d’époque. Un vrai musée. «J’ai demandé qu’elle soit démontée et reconstruite à l’identique dans les nouveaux locaux», dit Pierre-Antoine Hildbrand.

L’usine vieillissante devrait renaître aux environs de 2023, plus performante. Entre-temps, un concours d’architecture devra intégrer la nouvelle construction dans le paysage. Quant au coût élevé de construction, Pierre-Antoine Hildbrand assure qu’il n’impactera pas celui de l’eau.

Créé: 19.10.2018, 19h21

Expertise

Lausanne fait figure de pionnier en termes de filtration des micropolluants. Son rapport technique et scientifique est consultable sur le site de la Ville: www.lausanne.ch/eau

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.