La mue de Sévelin se poursuit sur maquette

LausanneLe quartier fait toujours l’objet d’une démarche participative. Jeudi soir, c’est sur les volumes futurs des bâtiments que la discussion s’est focalisée.

Le premier plan partiel d'affectation de Sévelin concerne le secteur de l'Ecole technique et des métiers (ETML).

Le premier plan partiel d'affectation de Sévelin concerne le secteur de l'Ecole technique et des métiers (ETML). Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est à l’Atelier des maquettes de Lausanne qu’était fixé le rendez-vous jeudi soir. Le Service d’urbanisme de la Ville de Lausanne pilote le projet de mutation du quartier de Sévelin et, démarche participative oblige, révèle régulièrement l’avancement du projet. Mais pas seulement: il invite aussi les riverains à s’exprimer.

Ainsi, depuis février, ceux-ci font part de leurs souhaits, mais aussi de leurs réticences. A la mi-juin, ils avaient été convoqués pour un safari urbain. Une balade dans le quartier à l’occasion de laquelle les éléments qu’ils jugent importants ont été récoltés.

Jeudi soir, c’est d’abord une carte qu’on a remise aux riverains. Une vue aérienne du secteur compris entre l’avenue de Sévelin, la rue de Genève et le pont Chauderon à laquelle on a apposé des symboles. «Cordon écologique à préserver», «carrefour et trottoir à améliorer», «vues à préserver», «circulations verticales», etc. Les participants découvrent et commentent: certains remarquent que des éléments manquent. La Ville prend note, mais précise aussi que la marge de manœuvre est limitée.

Place ensuite à la maquette du Sévelin d’aujourd’hui. L’idée: y ajouter sous les yeux des riverains les possibilités de développement du bâti. Des immeubles prennent de la hauteur, d’autres émergent du vide. D’autres encore ne changent pas.

Dans les mois à venir, deux plans partiels d’affectation prendront les chemins de l’administration pour être officialisés. Jeudi, c’est plus précisément celui du triangle nord, qui comprend l’Ecole technique et des métiers (ETML) et le parking qui la jouxte, qui était en question. Il est prévu que le Canton rehausse l’école au niveau du bâtiment sud. Le parking, lui, devrait être enterré et faire place à deux constructions pouvant atteindre 24 mètres de hauteur. C’est PSP Management qui en est le propriétaire. (24 heures)

Créé: 11.07.2015, 16h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.