«La Municipalité est plus libérale que Hildbrand»

LausanneQuelles terrasses pour les bistrots de la ville? La question n’est pas tranchée mais elle agace jusque dans les rangs du municipal en charge de l’Économie.

Le municipal Pierre-Antoine Hildbrand est critiqué pour sa position ferme sur les terrasses.

Le municipal Pierre-Antoine Hildbrand est critiqué pour sa position ferme sur les terrasses. Image: Patrick Martin - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs bistrots avaient réagi après avoir reçu des indications concernant l’avenir de leurs terrasses, qui visaient une amélioration «qualitative» souhaitée par la Municipalité. Si des directives sont en préparation au sein de l’organe exécutif lausannois, elles n’ont pas encore été clairement décidées. Le municipal libéral-radical Pierre-Antoine Hildbrand a fait gémir les restaurateurs, il doit désormais faire face au feu politique.

Deux interpellations, des Verts et du PS, seront déposées ce mardi au Conseil communal. Craignant une uniformisation des terrasses de bistrots, les deux partis s’interrogent. «Il semble qu’il y a eu une réflexion sur l’aspect des rues. Pourquoi pas, mais Pierre-Antoine Hildbrand ne l’a ni présentée ni surtout discutée», commente Benoît Gaillard (PS). Dans un communiqué, Les Verts «s’inquiètent de directives peu transparentes, qui font planer le risque d’arbitraire et d’inégalité de traitement».

Le message était flou pour les patrons de bistrot priés de mettre leur terrasse en conformité avec des exigences qui n’ont pas encore fait l’objet d’une décision municipale. D’un côté, Pierre-Antoine Hildbrand assumait d’exiger une certaine «qualité» et une «harmonisation» des couleurs. De l’autre, les restaurateurs avaient en mémoire le discours tenu par la municipale Verte Natacha Litzistorf qui vantait les mérites d’une terrasse bigarrée «à la berlinoise», lors de l’inauguration de l’Auberge de Beaulieu.

Au sein de la gauche, certains ne se privent pas d’enfoncer le clou. «La Municipalité est plus libérale que Hildbrand», grince-t-on. Cela ne fait pas rire le PLR. Selon plusieurs sources, le discours de leur municipal a paru comme bien trop rigide, voire liberticide, à l’encontre des commerçants dont il est «censé favoriser l’activité». Président de GastroVaud, Gilles Meystre résume: «Arriver avec de nouvelles réglementations, c’est juste la goutte d’eau après l’entrée en vigueur d’autres mesures, elles aussi sans concertation préalable.»

Face à la grogne, Pierre-Antoine Hildbrand rappelle la nécessité de réagir à la croissance des terrasses sur le domaine public (+25% de surfaces ces dernières années). S’il admet que l’on «peut toujours faire mieux en termes de communication», il précise le discours: «Beaucoup de choses ont été dites, mais les gens doivent comprendre qu’il n’y a pas de volonté d’uniformiser les terrasses. On souhaite par contre une certaine harmonie, de la qualité sur les espaces publics.»

Les directives qui se préparent seront prochainement discutées en Municipalité et une communication suivra. Attaqué sur ses valeurs politiques, le municipal PLR rétorque: «Je suis à l’aise avec mes convictions libérales-radicales. Les droits impliquent aussi des devoirs, particulièrement lorsqu’il s’agit de l’utilisation du domaine public.»

Créé: 07.05.2019, 07h26

Articles en relation

Lausanne ne veut pas de n’importe quel mobilier sur les terrasses des bistrots

Lausanne Parmi d’autres mesures, la Ville n’acceptera plus les chaises en plastique. Les patrons montent au créneau. Plus...

Municipalité et bistrots s’attablent autour des terrasses

Lausanne La future réglementation provoque un face-à-face entre GastroLausanne et Pierre-Antoine Hildbrand. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.