Passer au contenu principal

Le Musée Bolo, un poids ou un besoin pour Bussigny?

Le référendum du 23 septembre scellera le destin d’un projet de centre muséo-culturel dédié au numérique. Débat.

Deux élus communaux confrontent leurs arguments: Patricia Spack Isenrich défend le oui, Jacques Miauton plaide pour le non.
Deux élus communaux confrontent leurs arguments: Patricia Spack Isenrich défend le oui, Jacques Miauton plaide pour le non.
Vanessa Cardoso

Le 23 septembre prochain, Bussigny votera sur l’avenir d’un projet inédit: créer un complexe comprenant un restaurant, une salle polyvalente et un bâtiment où s’installerait le Musée Bolo. Les coûts de construction seraient partagés entre le musée et la Commune, pour 7 millions de francs chacun.

En mai dernier, le Conseil communal a voté l’octroi de 322'000 francs pour l’organisation d’un concours d’architecture. C’est cette décision qui est attaquée par référendum. Si le oui l’emporte, cette première demande de crédit sera validée. Si c’est non, le centre muséo-culturel encaissera un désaveu. Deux élus communaux engagés dans la campagne font valoir leurs arguments: Patricia Spack Isenrich pour le oui, et Jacques Miauton pour le non.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.