Le Musée Bolo ne s’avoue pas vaincu

CultureBussigny a dit non à un projet de musée dédié au numérique. Directeur de l’institution, Yves Bolognini voit son avenir dans une autre commune. Interview

Yves Bolognini est le fondateur et  le directeur du Musée Bolo, actuellement installé sur le Campus de l'EPFL.

Yves Bolognini est le fondateur et le directeur du Musée Bolo, actuellement installé sur le Campus de l'EPFL. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Par 69,2% des voix, les Bussignolais ont refusé, dimanche, d’accueillir le Musée Bolo dans leur commune. Son fondateur, Yves Bolognini, réagit à ce verdict cinglant qui pose la question de la survie de l’institution, pour l’instant établie à l’EPFL.

C’est un non très net, comment l’analysez-vous?
Lorsque nous avons proposé ce projet avec le soutien de la Municipalité, le premier et le principal retour négatif a porté sur les aspects financiers. Un investissement de 7 millions de francs a paru important, même s’il n’était pas pour tout de suite. Je regrette que les gens n’aient pas perçu que le développement de Bussigny ne passe pas seulement par la construction d’écoles ou d’égouts, mais aussi par la culture.

Et le projet en lui-même, comment a-t-il été reçu?
Il y a eu des discussions assez virulentes sur les réseaux sociaux. Le projet de musée a été présenté comme une collection de vieux ordinateurs poussiéreux qui n’attirerait que peu de monde. Pourtant, il ne s’agit pas seulement de raconter le passé, mais aussi le présent et le futur du numérique. Le message a été difficile à faire passer, peut-être parce que le concept est encore abstrait.

Y a-t-il un plan B?
Pas dans l’immédiat, mais nous avions déjà établi de nombreux contacts avant même que Bussigny ne se montre intéressée. Cette campagne nous a permis de préciser le projet de musée. Avec cela, nous allons revenir vers d’autres communes dans l’Ouest lausannois et en dehors, mais il est encore trop tôt pour dire lesquelles.

Gardez-vous les mêmes ambitions?
Oui. Le Musée Bolo n’est pas une petite institution dédiée à l’informatique comme on a pu le lire dans la presse. Nos collections sont uniques en Europe. Nous restons convaincus par notre concept et par le travail réalisé par Marc Atallah (ndlr: directeur de la Maison d’Ailleurs, à Yverdon, qui a développé le concept du futur musée). À Bussigny, il était prévu d’intégrer le musée dans un centre pourvu d’une salle polyvalente et d’un restaurant. Le projet pourra s’adapter à d’autres propositions.

Comment se passe la recherche de financements?
Si un nouveau projet démarre rapidement avec une autre commune, nous pourrons faire des recherches de fonds. Mais en attendant, nous avons aussi besoin de financements pour survivre. Nous cherchons un montant de l’ordre de 40 000 francs par an pour maintenir les locaux de stockage de la collection. Le crowdfunding nous a accordé deux années, mais nous risquons d’être bientôt dans une situation difficile.

Vous êtes inquiet pour l’avenir du Musée Bolo?
Oui, clairement. Sans projet d’avenir, nous n’aurons pas de visibilité. Et sans visibilité, il est difficile de trouver des soutiens. Celui de Bussigny nous aurait permis d’aller de l’avant.

Créé: 24.09.2018, 15h55

Articles en relation

À Bussigny, le Musée Bolo n’est pas le bienvenu

Votation Les citoyens ont refusé l’octroi d’un crédit en faveur d’un centre muséo-culturel à 14 millions. Plus...

Le Musée Bolo, un poids ou un besoin pour Bussigny?

Votation Le référendum du 23 septembre scellera le destin d’un projet de centre muséo-culturel dédié au numérique. Débat. Plus...

Le Musée Bolo fera face au référendum

Bussigny La récolte de signatures a été fructueuse pour les opposants au projet muséo-culturel. Le scrutin se tiendra le 23 septembre. Plus...

Bussigny veut un musée de l’ère numérique

Culture Un complexe culturel à 14 millions pourrait accueillir le Musée Bolo. Marc Atallah, de la Maison d’Ailleurs, en a imaginé le concept. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.