Passer au contenu principal

La nationalité doit-elle être rendue publique par la police?

Les élus lausannois ont débattu mardi soir de la présence de cette information dans les communications de la police.

La police de Lausanne, lors du braquage de la Poste de l'avenue de Cour, en mai dernier.
La police de Lausanne, lors du braquage de la Poste de l'avenue de Cour, en mai dernier.
Vanessa Cardoso

Faut-il indiquer la nationalité d’une personne interpellée? La socialiste Thanh-My Tran-Nhu avait déposé une interpellation qui posait la question. La Ville y a répondu, sans satisfaire l’élue. Alors les élus lausannois ont tourné durant quelques minutes mardi soir autour de la thématique.

Réponse «très formaliste»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.