Une norme empêche d’attendre le métro assis

EcublensLes sièges de plusieurs arrêts du M1 ont été supprimés pour cause d’espace insuffisant entre la voie et les abris.

Les «appuis ischiatiques» permettent de gagner de la place et de permettre à tous les voyageurs de se trouver dans la «zone sûre», suffisamment éloignée de la voie.

Les «appuis ischiatiques» permettent de gagner de la place et de permettre à tous les voyageurs de se trouver dans la «zone sûre», suffisamment éloignée de la voie. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était mieux avant. Plusieurs habitants d’Ecublens déplorent la récente rénovation des arrêts du métro M1 sur le territoire communal. En cause: l’apparition, aux arrêts Epenex, Crochy et Cerisaie, de simples dossiers en lieu et place des habituels sièges. «Sauf que les personnes âgées ont besoin de s’asseoir, pas simplement de s’appuyer contre un bout de métal, relève un habitant. Il n’est même plus possible de déposer un sac ou des affaires, hormis au sol.» Un autre ironise sur le fait que les stations situées à proximité des hautes écoles n’ont pas eu droit au même traitement. «Sûrement pour permettre le repos d’étudiants très fatigués».

Effectivement, sur les neuf stations de la ligne modernisées en 2017, seules ces trois-là ont vu leur configuration modifiée. Et pourtant, il ne s’agit ni d’une volonté municipale, ni d’une coquetterie des Transports publics de la région lausannoise (TL). «Les appuis ischiatiques remplaçant les sièges dans ces trois stations correspondent en fait à une mise en conformité, démarre Noémie Hatet, porte-parole des TL. Cet aménagement répond à la demande de l’Office fédéral des transports (OFT) de libérer de l’espace entre le bord de quai et l’abri, de manière à garantir la sécurité des voyageurs.» Le transporteur souligne d’ailleurs qu’il ne s’agit pas d’une tendance susceptible de se répandre et que les autres stations garderont leurs sièges.

Garantir une «zone sûre»

N’était-il pas possible d’agir autrement? Les TL répondent que la mise en place des aménagements est très codifiée mais qu’il existe «une liberté de choix pour certains éléments architecturaux, les matériaux, les couleurs, la disposition, pour autant qu’ils respectent les principes fixés par l’OFT selon les normes en vigueur». Interpellée par des habitants et questionnée lors du Conseil communal, la Municipalité avoue qu’elle n’a aucune marge de manœuvre sur ce genre de décision. «Il s’agit d’une procédure fédérale donc il n’y a pas eu de dossier à la Commune, nous avons découvert les aménagements en même temps que la population», explique le syndic, Christian Maeder. Il souligne qu’avec l’évolution de la ligne et la mue du tram en métro, le M1 est désormais encadré par les normes ferroviaires. «Ce sont les mêmes règles que pour un quai de gare où un train passerait à 160 km/h, sauf que c’est loin d’être le cas, déplore le syndic. La situation est donc un petit peu ubuesque et ce qui convenait pendant 20 ans ne convient plus aujourd’hui.»

Pour sa demande de mise en conformité, l’OFT se base sur l’ordonnance des chemins de fer. Les dispositions légales stipulent que les voyageurs doivent pouvoir «se tenir entièrement hors de la zone de danger». Celle-ci «est déterminée depuis l’axe de la voie en fonction de la vitesse de passage des trains et des conditions locales». Au sol, une ligne de sécurité marque la limite entre cette zone de danger et la zone sûre, «déterminée sur la base de l’affluence prévisible à long terme sur le quai». (24 heures)

Créé: 03.12.2017, 18h20

Articles en relation

Neuf arrêts M1 vont être rénovés

Travaux Une grosse partie des stations du métro vont subir un lifting dès lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...