Nouveau concours à Ouchy malgré les dettes du Horse Show

LausanneL’hippisme revient à Ouchy alors que des commerçants ont perdu des milliers de francs, en 2017, avec la précédente manifestation.

Après deux éditions, en 2016 (photo) et 2017, l'International Longines Horse Show avait cessé pour cause de difficultés financières. Plusieurs partenaires lausannois en ont fait les frais.

Après deux éditions, en 2016 (photo) et 2017, l'International Longines Horse Show avait cessé pour cause de difficultés financières. Plusieurs partenaires lausannois en ont fait les frais. Image: Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le saut d’obstacles est de retour à Ouchy. Après l’arrêt de l’International Longines Horse Show, en 2017, voici venus les Longines Masters, nouvelle manifestation hippique prévue du 20 au 23 juin sur la place Bellerive. Les deux concours n’ont rien à voir, hormis le soutien de l’entreprise horlogère, et pourtant l’annonce de ce nouvel événement fait tiquer au bord du lac. Et pour cause, la société en charge de l’organisation de l’ancien Horse Show, à savoir JumpinGPromotion Sàrl, est partie en 2017 avec des dizaines de milliers de francs de dettes envers plusieurs prestataires lausannois.

Directeur de l’Hôtel Aulac et du Restaurant Le Pirate, à la place de la Navigation, Jean-Philippe Fleury en fait partie. En 2017, son établissement avait hébergé nombre de personnes dans le cadre de la manifestation. Les arrhes ont bien été payées, mais il attend toujours le solde d’une valeur de 30'000 francs. «J’ai d’abord été mené en bateau par e-mail puis j’ai enclenché une procédure en justice, raconte l’hôtelier. L’office des poursuites a envoyé un commandement de payer, il a été retiré puis l’organisateur n’a plus donné signe de vie. Il va falloir tourner la page, mais pour une petite entreprise comme la nôtre c’est un gros manque à gagner.»

L’ancien responsable de JumpinGPromotion Sàrl reste en effet introuvable tandis que la société a été déclarée en faillite le 14 mai 2018 par le Tribunal de l’arrondissement de La Côte. Contactée, sa fiduciaire de l’époque explique que les données de ses clients sont confidentielles et que le contrat avec JumpinGPromotion a été rompu.

Hôteliers lésés

À l’avenue de Rhodanie, l’Appart’Hotel 46A fait également partie des lésés. «Lors de la première édition du Horse Show, en 2016, c’était déjà compliqué d’obtenir le paiement des chambres. Et pour 2017 nous avons toujours une facture ouverte de 5700 francs, raconte la patronne, Susan Sax, par ailleurs présidente de GastroLausanne. Des recommandés ont été envoyés, mais l’organisateur a disparu. Durant l’événement, c’est l’équipe technique qui résidait chez moi et j’ai appris qu’ils n’avaient pas été payés non plus.» À Ouchy, il se murmure que l’Hôtel Mövenpick a également été touché, tout comme une société de marketing. Racheté depuis par le groupe Accor, l’hôtelier n’a pas répondu à nos questions.

«Le but n’est pas de polémiquer, j’aimerais juste comprendre pourquoi je n’ai pas été payé, poursuit Jean-Philippe Fleury. J’ai prévenu la Ville et Lausanne Tourisme, mais malheureusement ils ne peuvent pas faire grand-chose.» Le Horse Show était subventionné par le Canton et la Ville. Lausanne indique qu’elle s’était engagée à verser 100'000 francs par édition, en plus d’un soutien logistique et de la mise à disposition du site.

«En 2016, ça s’est à peu près bien passé, mais l’année suivante a visiblement été compliquée même si nous n’avons jamais vu les comptes, souligne Patrice Iseli, chef du Service des sports lausannois. Nous avons eu des séances avec l’organisateur, il espérait se refaire mais n’y est pas parvenu. Depuis, il s’est volatilisé. Il y a un dégât d’image pour Lausanne, mais à part regretter cette situation nous ne pouvons rien faire.» Ce dernier précise qu’une petite partie de la subvention 2017 a pu être bloquée.

Cet été, ce sont donc les Longines Masters qui se tiendront à Lausanne. Approché par e-mail, l’horloger n’a pas donné suite. Ce nouveau concours de saut d’obstacles est organisé par le spécialiste de l’événementiel hippique EEM. «Échaudés par l’expérience précédente, nous avons pris tous les renseignements nécessaires et nous avons constaté qu’il s’agit d’organisateurs sérieux et solides», indique Patrice Iseli. (24 heures)

Créé: 20.05.2019, 17h34

Articles en relation

Les chiffres rouges ont eu raison du CSI de Lausanne

Hippisme Les organisateurs du Horse-Show de Lausanne renoncent à l’édition 2018. Tout espoir n’est pas perdu pour 2019. Plus...

Le Horse Show d’Ouchy ne tient qu’à un fil

Lausanne La prestigieuse manifestation hippique, qui a attiré gratuitement la foule l’an dernier, est confrontée à des difficultés financières. Plus...

Lausanne va retrouver son concours international

Hippisme La capitale olympique va accueillir, en juin prochain, une étape du Longines Masters, concours de saut d’obstacles international. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.