Le nouveau visage des places de la Riponne et du Tunnel se dessine

UrbanismeLe projet qui servira de base pour le réaménagement des deux places a été dévoilé samedi, lors d'un concours public.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Conserver le vaste espace proposé par la place de la Riponne. C’est le point fort de la proposition «In-Between», de l'Espagnole Silvia Gonzalez Porqueres, qui lui a permis de décrocher le premier prix du concours d'idées en urbanisme lancé par la Ville de Lausanne. L’objectif est de réaménager les places de la Riponne et du Tunnel. Il ne s'agit pas encore du projet définitif, mais celui-ci servira de base au Service de l'urbanisme pour produire une image directrice. Les éléments intéressants des projets «Sous le signe de la louve» du bureau napolitain Maura Caturano Architetto e Paesaggista, classé deuxième, et «… et en dessous coule une rivière!» de la Valaisanne Nathalie Luyet du bureau Linkfabric, classé troisième du concours, seront également intégrés à ce masterplan.

«Le projet de Silvia Gonzalez Porqueres a une stratégie claire et cohérente. Il intègre les rues et les espaces qui se situent entre les places de la Riponne et du Tunnel, et il crée des liens vers l'extérieur, notamment grâce à un réseau de mobilité douce», détaille Pierre Feddersen, architecte et président du jury. Les experts ont aussi privilégié les propositions qui «amènent plus de végétation et d'eau, pour répondre aux enjeux liés au changement climatique», comme l’explique le syndic, Grégoire Junod. Cependant, certains Lausannois, comme Elisabeth, ont déploré un choix trop «conventionnel» du jury.

Pour transformer les places de la Riponne et du Tunnel en des espaces où les Lausannois aimeront flâner, la Municipalité a choisi d’intégrer pleinement la population à chaque étape du projet. Un processus participatif a ainsi été lancé en février 2019, dont le concours de samedi faisait également partie. Si les projets ne pouvaient être soumis que par des experts (architectes, urbanistes, paysagistes de tous pays, ainsi qu’étudiants suisses de dernière année dans l’une de ces disciplines), le jury qui les a départagés comptait en son sein quatre Lausannois, dont Manon Fleury. «J’habite à la rue Haldimand, donc je suis concernée par ce qui se passe à la Riponne et au Tunnel. Ces places sont horribles, il faut vraiment faire quelque chose», constate-t-elle.

Succès populaire

Grande première, le concours de samedi était public. Cette initiative a séduit les Lausannois, puisque plus de 500 d’entre eux sont venus au Palais de Beaulieu pour suivre sur écran géant les délibérations du jury. «L’idée de rendre les débats public s’inscrit dans la démarche participative que l’on a lancée. Mais elle permet aussi de casser l’aspect «boîte noire» des concours d’architecture. Les habitants peuvent ainsi mieux comprendre les enjeux pour un tel projet d’aménagement. Ils se rendent compte qu’il ne faut pas s’arrêter à une jolie image», constate Grégoire Junod.

Trente-quatre projets ont été déposés pour ce concours d’idées. Ils ont été imaginés sur la base d'un cahier des charges constitué grâce aux actions participatives. Ces propositions seront exposées publiquement en janvier 2020. Dans le courant de l’année, de nouveaux débats seront organisés pour compléter l’image directrice. La Municipalité aura encore à régler des questions financières avant de pouvoir lancer un concours d’architecture pour établir le projet définitif. Quant au réaménagement proprement dit, il n’est pas prévu avant l’horizon 2024.

Créé: 02.12.2019, 09h30

Premier prix

Le projet présente une place de la Riponne «minérale, urbaine et structurée», selon les mots du président du jury, Pierre Feddersen. Il y intègre un marché couvert, idée déjà défendue par le passé.

La circulation automobile de l’avenue de l'Université est remplacée par un espace piéton, et l'entrée du parking est déplacée. La place du Tunnel devient un lieu convivial avec de larges trottoirs, des bancs et des arbres. Le projet repense également les espaces adjacents.

Deuxième prix



Cette proposition a séduit par ses lignes courbes et sa cohérence. Les places bénéficient d'une végétation importante et de jets d'eau qui amènent de la fraîcheur. Deux éléments clés pour faire face au changement climatique. Maura Caturano Architetto e Paesaggista

Troisième prix



Nathalie Luyet a convaincu avec sa «Vallée urbaine», un grand espace très structuré devant le Palais de Rumine. Sur la place du Tunnel, l'architecte ajoute aussi une zone géométrique, qu'elle agrémente d’arbres et d’une large terrasse. Nathalie Luyet

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.