Nouvelle et familière à la fois, l’aile ouest de la gare a rouvert

InaugurationLe bâtiment du buffet achève sa mutation. Pour se réunir, se soigner ou apprendre les langues.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’ai la conviction qu’au moment où on se lance dans les grands chantiers d’infrastructure, pour que la population accepte ces changements, il faut garder l’ADN et des éléments du passé. Les gares en sont des marqueurs», a dit Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’État, lors de l’inauguration, lundi soir. Il reste de gros coups de peinture à donner. Des sols à poser. Mais les espaces de l’aile ouest de la gare de Lausanne sont bien là et on reconnaît les lieux fermés au public il y a près de trois ans.

Le bâtiment a fait sa grande mue. Cette partie de la gare, dessinée en 1916 par les architectes Monod & Laverrière et Taillens & Dubois, n’avait jamais été rénovée.

L’aile avait fermé le 30 décembre 2015. S’était ensuivie une grande vente du mobilier du Freeport Café, du Buffet de la Gare et des salles des Vignerons et des 24 Cantons.

Des salles restaurées

La première est flambant neuve mais surtout méconnaissable. Bien plus longue qu’auparavant, mais moins haute, elle a été aménagée pour être, à loisir, divisée en trois espaces ou ouverte pour les grandes assemblées. Les associations, les partis, les citoyens… tout le monde peut à nouveau la louer pour y débattre, prendre de grandes décisions ou y faire de petites manigances. Nuria Gorrite a d’ailleurs salué la restauration de ces salles «chargées d’histoire politique». C’est Tibits, chaîne de self-service végétarien installé dans l’ancien Buffet, qui prend les réservations.

La salle des 24 Cantons a disparu, comme prévu. Au change, ceux qui souhaitent se réunir en petit comité pourront, au même étage, louer la toute nouvelle salle Rouge, baptisée ainsi en raison des fresques qui y ont été découvertes. Elles ont «probablement» été réalisées par Jean-Pierre Kaiser, comme les peintures sur toiles revenues orner la salle des Vignerons.

Dans les étages supérieurs, il faut un peu plus d’imagination pour voir ce qui nous attend. Au 2e, 860 m2 de bureaux sont en cours d’aménagement. L’école de langue Swiss Learning Group y prendra ses quartiers dans le courant du mois de janvier prochain. Plus à l’est, on trouvera sur plus de 1000 m2 Medbase, centre de soins, médecins, thérapeutes et spécialistes. Ouverture prévue en mars.

Au rez, les passants auront remarqué l’arrivée récente de Coop Pronto, en lieu et place de l’ancien Freeport. Il remplace l’enseigne du sud des voies, fermée et dont la destruction devrait avoir lieu lorsque les grands travaux relatifs au rail et aux souterrains pourront commencer.

«Loin d’être terminé»

À ce sujet, l’agenda n’est pas certain, le chantier n’est pas encore autorisé. «Les travaux de la gare de Lausanne sont encore loin d’être terminés, a rappelé Nuria Gorrite. L’esprit qui a soufflé sur la rénovation de l’aile ouest doit perdurer pour les grands chantiers à venir.» Juste à côté du Pronto, lui-même remplacé par un bar dès 2027, une Coop standard vient de remplacer l’ancien Aperto. Avec des produits et des horaires (de 5 h 30 à minuit) presque identiques.

Créé: 10.12.2018, 21h12

Fresque, déluge et tremblements

Le chantier a été marqué par trois surprises. La première avait été rendue publique en décembre 2016. Des ouvriers avaient mis au jour une grande fresque dans l’ancien magasin de disque de la gare. Figurant une carte de la Suisse et ornée de spécialités culinaires, l’œuvre n’est plus visible. Et son auteur n’a pas été retrouvé. «Mais elle est protégée, au cas où», précise Gérald Mabboux, chef de projet CFF.

Deuxième surprise: «Au milieu des travaux, nous avons compris que cette aile n’était pas aux normes antisismiques, à l’inverse du reste de la gare», relève Gérald Mabboux. Une grosse opération de sécurisation à 800 000 francs a dû être réalisée en sus. Enfin, les inondations du 11 juin dernier ont ajouté 1 million de francs à la facture de 20 millions de ce chantier. Et quatre mois de travaux pour refaire les cloisons et chapes détruites. «Il y avait 1,5 m d’eau à l’intérieur, se souvient Gérald Mabboux. Par chance, des ouvriers étaient présents. Ils ont concentré tous leurs efforts pour protéger la salle du Buffet de la Gare. Mais il y a eu de gros dégâts ailleurs.»

Articles en relation

L’aile ouest de la gare de Lausanne mise à nu

Transformation Les travaux durent depuis près d’un an. Après une phase de curage et de nettoyage, les interventions sur les structures vont pouvoir débuter. Plus...

Les chaînes, reines de l’offre en nourriture de la future gare de Lausanne

Travaux Le végétarien Tibits s’installera dans l’ancien buffet. Le Prêt à Manger servira les passants du sous-voie. Plus...

Au Buffet de la gare, tout a disparu

Lausanne Entre 4500 et 5000 personnes ont participé au grand déstockage de l'aile ouest de la gare de Lausanne. CFF immobilier encaisse près de 190 000 francs. Plus...

Tibits sert ses premiers papets sans viande au Buffet de la Gare

Lausanne Après trois ans de travaux, la chaîne a ouvert, ce mardi, sa première enseigne en Suisse romande. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.