Odeur de gaz dans un bâtiment de l'Université de Lausanne

Faits diversLes pompiers sont intervenus ce jeudi matin au bâtiment Géopolis de l'UNIL. Aucune fuite de gaz n'a été identifiée.

Les pompiers n'ont identifié aucune fuite de gaz.

Les pompiers n'ont identifié aucune fuite de gaz. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les occupants d'un laboratoire de recherche de l'Université de Lausanne (UNIL) ont signalé une odeur de gaz dans le bâtiment Géopolis, ce jeudi matin peu avant 10h. Rapidement sur place, les pompiers n'ont identifié aucune fuite ni pollution. «A aucun moment les occupants du bâtiment et la population n'ont été en danger», précise la police cantonale dans un communiqué.

«Les pompiers ont pu constater la sécurisation des lieux et le confinement du cylindre contenant 10 litres de fluor comprimé (ONU 1045) à 28 bars, détaille le communiqué. Le fournisseur du produit s’est déplacé à Lausanne avec des moyens de transport adaptés.» Manipulé par les pompiers équipés de tenues de protection, le cylindre en question a ensuite été placé dans un sarcophage sécurisé et pris en charge par une entreprise spécialisée en vue de son traitement et de son recyclage. «Pendant toute l’intervention, un spécialiste de l’environnement (DGE) était sur place afin de procéder à des contrôles», souligne la police cantonale.

Cette intervention a nécessité l’intervention de quatre patrouilles de la Gendarmerie vaudoise, de deux patrouilles de la Police municipale de Lausanne, de cinq véhicules du Service de protection et sauvetage de Lausanne (SPSL) avec 14 pompiers professionnels et de plusieurs véhicules de la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR).

Créé: 24.11.2016, 17h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.