Passer au contenu principal

LutryOffrir Mobility aux ados dérange la gauche à Lutry

Un postulat PLR proposant que la Ville offre un abonnement annuel à ses habitants de 18 ans n’a pas plu au camp rose-vert du Conseil.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

Où positionner l’autopartage entre la mobilité individuelle et les transports en commun? Deux camps ont tenté de s’approprier le curseur, lundi soir au Conseil communal de Lutry, après le dépôt d’un postulat de la conseillère PLR Camille Moser. Elle propose que la Commune offre un abonnement Mobility à tous les jeunes Lutryens au cours de leur 19e année. Cela concernerait une centaine de bénéficiaires par an, d’après les chiffres des dernières années. Sachant que l’abonnement standard est à 129 francs, l’opération «ne grèverait pas les comptes», calcule l’élue.

Les jeunes s’en serviraient pour passer leur permis de conduire puis après son obtention, ce qui leur permettrait d’être indépendants tout en réduisant leur empreinte écologique à long terme, développe Camille Moser. Il s’agirait aussi d’une initiation pour les familles qui «pourraient être incitées à limiter le nombre de leurs voitures sans prétériter l’autonomie de leurs jeunes adultes».

«Fausse bonne idée, à une époque où on essaie de limiter le trafic automobile sur nos routes!» rétorque Claude Weber (Parti socialiste et indépendants de gauche). Pour lui, quitte à investir, il serait plus judicieux d’offrir un abonnement annuel demi-tarif. «Il s’élève à 150 francs, c’est donc le même coût, à peu de chose près, et il bénéficierait aussi aux jeunes qui ne souhaitent pas passer leur permis.» Pour les Verts, Melaine Laesslé abonde, craignant le «très mauvais signal qu’enverrait la Commune alors que d’importants investissements se profilent pour permettre l’arrivée des bus à haut niveau de service». Favorable au postulat, Guy Wolfensberger (Indépendants & Vert’libéraux) voit au contraire dans Mobility «un bon système alternatif qui contribue à la mobilité de demain».

Le dernier mot revient à l’Exécutif, à qui la proposition a été renvoyée. «Nous étudierons toutes les suggestions faites par cette assemblée car nous tenons à réduire le taux de motorisation de nos habitants tout en offrant à nos jeunes la possibilité de se déplacer, souligne le municipal Vert de la mobilité Kilian Duggan. Nous reviendrons peut-être avec un projet plus large que celui qui est proposé.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.