Passer au contenu principal

«Dans l’ombre, la police judiciaire a de bons résultats»

Pierre-Alain Raemy va quitter la tête de la police municipale. Deal de drogue, procès de policiers, éthique: le bilan.

Départ à la retraite. C’est le choix du colonel Pierre-Alain Raemy, 58 ans le 29 novembre. À la fin de l’année, il ne sera plus commandant du corps de police de Lausanne. Il a pris ce poste en 2011. Mais il a passé trente-quatre ans à la police lausannoise, où il a inauguré, comme lieutenant, les engagements d’universitaires. Ce commandant atypique a dû gérer une période agitée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.