Passer au contenu principal

L'ordinateur, une machine bientôt vouée à l'oubli?

Yves Bolognini, fondateur du Musée Bolo et Marielle Stamm, première journaliste suisse spécialisée en informatique présentent samedi l'ouvrage «Disparition programmée, le Musée Bolo mène l'enquête», basé sur l'exposition éponyme.

C'est le début des années 80, les ordinateurs sont encore des objets lourds et complexes utilisés essentiellement par les aficionados de l'informatique. Marielle Stamm, fondatrice du journal Informatique & Bureautique, écrit ses articles à la main ou sur une machine à écrire. Puis, une jeune journaliste débarque dans la rédaction avec un gros sac à dos contenant un Macintosh. Elle rédige son article et jette une disquette sur le bureau de la rédactrice en chef. «Je n'avais aucune machine pour la lire, mais j'ai engagé cette journaliste sur le champ et c'est elle qui m'a initié à l'ordinateur. Je l'appelais tout le temps, car je ne comprenais rien», se souvient Marielle Stamm. La première journaliste spécialisée en informatique en Suisse s'initie à quarante ans aux mystères de l'ordinateur.

Au même moment, Yves Bolognini, fondateur du Musée Bolo, découvre l'ordinateur via l'Amiga 1000 d'un ami. «On pouvait faire le copié collé d'un bout d'image, c'était incroyable». En 1988, à 15 ans, il s'achète sa première machine, joue deux semaines aux trois jeux enregistrés par son ami sur une disquette, puis devient accro à la programmation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.