Passer au contenu principal

Les ordinateurs prêts à faire de l'ombre à Bach ou Beethoven?

Un algorithme développé par des scientifiques de l'EPFL permet de générer des mélodies d'un style musical choisi.

Les grands compositeurs comme Bach ou Beethoven se retourneraient dans leur tombe. Un concurrent de taille répondant au doux nom de Deep Artificial Composer (DAC) vient de débarquer dans le domaine de la composition musicale, risquant de leur faire de l'ombre.

Son nom vous aura sûrement mis la puce à l'oreille. Il s'agit en fait d'un algorithme informatique développé par des scientifiques de l'EPFL qui est capable de générer des mélodies d'un style musical choisi. Une nouvelle prouesse dans le domaine de l'intelligence artificielle.

Que l'on se rassure toutefois, ce compositeur artificiel ne remplacera pas tout de suite les compositeurs traditionnels faits de chairs et d'os. Le DAC se propose avant tout de leur servir d'outil d'aide à la création. «Le DAC est capable de produire des mélodies complètes et inédites, dotées d'un début et d'une fin, et avec des caractéristiques particulières du genre musical choisi», explique un des scientifiques du projet, Florian Colombo.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.