Orllati rachète Testuz et y construira des commerces

LavauxL’ancien site viticole devrait aussi accueillir un hôtel, des logements, un centre socioculturel et un restaurant à Treytorrens.

Une nouvelle aile ouest devrait accueillir un café-restaurant au rez et des activités socioculturelles à l’étage. Seule la maison historique (tout à dr. sur la photo) sera conservée.

Une nouvelle aile ouest devrait accueillir un café-restaurant au rez et des activités socioculturelles à l’étage. Seule la maison historique (tout à dr. sur la photo) sera conservée. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un minivillage qu’Orllati Real Estate SA prévoit d’implanter à Treytorrens: des logements, un hôtel, un restaurant et des commerces devraient à terme sortir de terre au nord de la route cantonale. Le groupe de Bioley-Orjulaz a promis de racheter aux héritiers de Jean et Pierre Testuz tout le complexe qui leur appartient encore au cœur de Lavaux. Soit une surface totale de 3966 m2, dont 1394 m2 de vignes et 665 m2 de jardins. L’aile est, vendue à Schenk SA en 2015 pour éviter la faillite de la cave, continuera d’être exploitée par sa société veveysanne Obrist.

Mise à l’enquête discrète

La mise à l’enquête à la Commune de Puidoux, lancée le 29 juin, se termine ce dimanche. Cet agenda estival irrite certains observateurs, qui voient là une manière de faire passer en catimini un projet dans lequel un ancien site emblématique de la viticulture à Lavaux se muera en «promotion immobilière de luxe», au vu de la rareté de l’offre immobilière dans cette région prisée.

Si le calendrier est critiqué, le projet architectural – signé par l’Atelier d’architecture Grand SA, dont les bureaux se trouvent de l’autre côté de la route à Treytorrens et dont le directeur, Pascal Grand, est membre de la famille Testuz Grand – l’est moins. Seule la maison historique de la famille Testuz, construite vers 1860 (note 3 au recensement architectural), restera debout. Les bâtiments hétéroclites qui lui ont été adjoints au fil du temps jusqu’en 1980 (note 6, soit «objet sans intérêt» pour les Monuments et sites) seront démolis et remplacés par des constructions nouvelles. Ces dernières seront placées en fer à cheval à l’ouest, au nord et à l’est de la maison. Tout à l’ouest, une parcelle plantée en vigne, mais en zone d’utilité publique, accueillera un parking public souterrain de 27 places.

Les locatifs prévus sur la parcelle Testuz montrent une belle qualité d’intégration, avec leurs trois étages maximum et leurs toits plats recouverts de vignes – comme c’est déjà le cas pour le bâtiment Obrist. C’est davantage leur affectation qui pose des questions. Notamment le café-restaurant prévu dans l’aile sud-ouest, et donnant sur la route. Dans la région, on sait que le restaurant de l’Hôtel Lavaux, situé à 1 km de là en direction de Cully, peine à faire le plein.

Logements haut de gamme

Des activités commerciales prendront place au rez des autres constructions, ainsi qu’un centre socioculturel. Le 1er étage est dévolu à une offre hôtelière (9 chambres et 3 suites) et de séminaire. Enfin, les 2e et 3e étages accueilleront des logements (quatre 3,5 pièces et trois 4,5 pièces). La maison historique devrait aussi accueillir une offre socioculturelle – notamment un espace d’exposition – au rez et être divisée en deux «villas mitoyennes» dans les étages.

«Les différentes surfaces seront dévolues à valoriser le patrimoine de Lavaux, notamment en lien avec l’activité viticole»

Qu’en est-il au juste de ces surfaces commerciales et socioculturelles? «Le dossier mis à l’enquête comprend différentes surfaces qui seront dévolues à valoriser le patrimoine de Lavaux, notamment en lien avec l’activité viticole, répond Véronique Chaignat, directrice de la communication pour le groupe Orllati. Nous avons mandaté l’Atelier d’architecture Grand pour bénéficier de sa connaissance historique et patrimoniale du site ainsi que de sa connaissance du contexte plus général propre à Lavaux.» Le parking sera dévolu aux usagers de cette structure.

Les neuf appartements créés (7 dans les nouveaux bâtiments, deux dans la maison) seront «haut de gamme» mais «pas luxe», indique la directrice. Ce n’est pas le premier projet immobilier du groupe turquoise en Lavaux. Il a notamment construit les 11 appartements en PPE des Terrasses de Villette, à Aran, en 2013

Créé: 24.07.2019, 20h33

Articles en relation

Obrist reprend les rênes de Testuz

Viticulture La maison de Vevey, qui appartient au groupe Schenk SA, reprend la marque phare de Lavaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...