Avec l’Osteria Bolgheri, l’Ouest lausannois siffle un air transalpin

Le Coup de fourchetteL'ancien Café de l'Ouest relancé par Enzo Stretti offre une cave superbe à prix d'ami, mais également une belle cuisine vénitienne.

Enzo Stretti et son chef Francesco Michelino. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On va bientôt renommer l’Ouest lausannois en Little Italy. Après la Poesia qui lorgne sur le sud de la Botte, la Cuccina 41 qui revisite le terroir vénitien, voici venir l’Osteria Bolgheri. Du nom de ce village toscan qui donne son nom à la prestigieuse appellation, dont le fameux Sassicaia.

Enzo Stretti, le serial entrepreneur fait donc revivre l’ancien café de l’Ouest, avec un cabaret – l’ancien Pois Chiche et le ressuscité Faux-nez – au sous-sol. Des murs orange et jaune pastel, des moulures, des appliques coquillage et des serveurs avec bretelles et nœuds paps. Et, pour en revenir aux vins, notamment les rouges, la carte est juste stupéfiante. Avec découverte de territoires méconnus et certains crus à prix vraiment doux. On a testé un joli Nero d’Avola (Molino a Vento) aux notes de fruits rouges à 26 francs la bouteille. Mais aussi, à l’apéro, un sangiovese vinifié en blanc, le Dropello, tout en fraîcheur.

Dans l’assiette, les choses se passent bien aussi. Dès l’amuse-bouche, avec ce roastbeef farci à l’anchois. Sur une purée de pois chiche citronnée qu’on aurait préférée moins aqueuse, sont déposées quelques petites seiches enrobées d’une friture toute en légèreté (22 fr.). Côté pâtes, il faut demander si on ne veut pas les vouloir al dente. Les gnocchis sont à la farine de châtaigne (27 fr.). Un petit côté doucereux et un brin sec sur la langue, avec des bolets juste saisis, des dés de saucisse de porc au léger coup d’anis et quelques tomates dates.

Pour le thon (32 fr.), on a le choix de la cuisson. On a dit bleu. Il arrive ainsi, paré d’une jolie couche de pistaches concassées et d’une caponata tiède, version italienne de la ratatouille avec du sucre, du vinaigre et beaucoup d’huile olive.

C’est déjà presque un plat signature que cette joue de bœuf longuement cuite au barolo (29 fr.). Un plat canaille de chair confite et goûtue qui s’accompagne d’une purée avec une pointe d’ail noir. La maison fait aussi dans la pizza (19 fr. pour celle au jambon cuit), à la pâte épaisse, donc plutôt d’inspiration napolitaine. Quant au tiramisu (8 fr.), il est aussi classique qu’exemplaire.

Créé: 19.10.2018, 10h12

L'adresse

Osteria Bolgheri

avenue de Morges 119, 1004 Lausanne.

Tél. 021 625 05 54.

www.bolgheri.ch

Fermé dimanche.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.