La page signalant les contrôles TL fait le plein

LausanneLe groupe Facebook créé il y a sept ans compte plus de 20'000 membres. Légal?

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: PHILIPPE MAEDER - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La communauté «Contrôles TL», le groupe Facebook informant les resquilleurs de l’emplacement des contrôleurs des transports publics lausannois, ne cesse de grossir. On dénombre aujourd’hui la bagatelle de 20'500 membres. Autant dire que la présence des «Schtroumpfs» (le surnom des hommes en bleu) est relayée méthodiquement.

On ne s’étonne plus de voir soudain une marée de voyageurs bondir comme un seul homme vers la sortie du bus, smartphone à la main, alors que ce n’était visiblement pas leur arrêt.

Les membres du groupe sont invités à indiquer sobrement le numéro de la ligne et l’heure où ils ont vu des contrôleurs. Les administrateurs sont soucieux d’éviter les dérapages, d’autant que certains propos pourraient revêtir un caractère pénal et mener à la fermeture de la page. Ils exigent du «respect» envers les collaborateurs des TL et interdisent de poster leur photo, sous peine d’être «banni immédiatement».

Contrairement au signalement public des radars, ce genre de groupe n’a rien d’illégal. Les TL n’ont donc d’autre choix que de s’en accommoder. Ils disent toutefois être «attentifs» à ce qui est publié.

«Nous sommes soucieux que ce groupe ne nuise pas aux contrôleurs, indique Noémie Hatet, du service de presse. Dans le cas de propos diffamatoires, d’incitation à la violence ou de violation de la sphère privée, nous interviendrions pour protéger nos collaborateurs. Aujourd’hui, ce groupe n’enfreint aucune loi. Dans la mesure où il respecte les règles des «standards de communauté» ou des «conditions d'utilisation» de Facebook, nous ne pouvons pas agir à son encontre.»

Créé: 08.02.2020, 10h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.