Le parc des Plaines-du-Loup vise l’appropriation plus que l’esthétique

LausanneUn chantier participatif prendra place début avril. Inauguration prévue à la mi-juin.

Les visuels produits par la ville de Lausanne

Les visuels produits par la ville de Lausanne Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le premier espace public du projet Métamorphose, aux Plaines-du-Loup, sera vert ou ne sera pas.

La Ville de Lausanne annonce que la démarche participative de cet automne a accouché d’un projet qu’elle encourage à venir découvrir vendredi, dès 18 h 30, à la Cabane des Bossons.

Les ateliers menés les 4 et 25 novembre derniers ont en effet attiré les foules et avec elles des idées. Ils étaient 80 à la première séance (20 enfants), dédiée à l’imagination et aux rêves pour le parc, après une visite du périmètre du futur lieu de détente. Le deuxième atelier, garni d’une cinquantaine de personnes, a permis aux participants d’établir des priorités quant aux usages souhaités pour cet espace. Et à trouver comment les faire coexister.

Il faudra se rendre aux Bossons pour connaître les détails, mis en forme par les professionnels de Pasysagestion SA. D’autres rendez-vous suivront: du 4 au 7 et du 11 au 14 avril. Les âmes bâtisseuses ou créatrices auront à ce moment tout loisir de participer à la construction du parc.

Potagers, bancs, plantations de fruits… «le but est de garantir de nouvelles manières de concevoir, non plus basées sur la recherche de l’esthétisme, mais sur la haute qualité d’usage et d’appropriation par les habitants existants et futurs du quartier», dit le communiqué de la Ville. Le parc devrait être inauguré au mois de juin de cette année. Alors que les premiers chantiers liés aux logements et à l’emploi démarreront à l’été 2019. Le parc, qui s’étendra à côté de l’actuel parking du vélodrome, s’étire sur 1,7 hectare (environ 2,4 terrains de foot). Il est aussi prévu d’y aménager des cheminements pour la mobilité douce, de l’éclairage, du mobilier et «un genre de serre, de couvert», précise la municipale Verte en charge du dossier, Natacha Litzistorf.

Créé: 15.01.2018, 18h55

Articles en relation

Près de 320 arbres abattus pour un écoquartier à Lausanne

Urbanisme Pour permettre la construction des futures Plaines-du-Loup, les bûcherons ne sauront plus où donner de la hache. La Ville s'explique. Plus...

Près de 320 arbres abattus pour un écoquartier à Lausanne

Urbanisme Pour permettre la construction des futures Plaines-du-Loup, les bûcherons ne sauront plus où donner de la hache. La Ville s'explique. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.