Passer au contenu principal

Les parcs vont reverdir sans l’ombre de Taoua

Après le refus de la tour par les Lausannois, les autorités dévoilent leur vision pour les espaces publics au nord de Beaulieu.

L’édicule abandonné, sur le belvédère de la promenade du Bois-de-Beaulieu, deviendra un petit café.
L’édicule abandonné, sur le belvédère de la promenade du Bois-de-Beaulieu, deviendra un petit café.
Analou Delémont

L’après-Taoua se dessine enfin. Un an et demi après le refus de cette tour de 86 mètres et 27 étages par les Lausannois, la Municipalité dévoile sa réflexion concernant l’aménagement des espaces libres autour de Beaulieu, tous présentant des signes de vétusté et de dégradation évidents. Une vision qui ne concerne pour l’instant que le nord du site et ses promenades aujourd’hui désertées du Bois-de-Beaulieu et de Jomini. Pour ce qui est du front Jomini, des jardins de Beaulieu et de sa promenade du château, on verra plus tard.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.