«Pari réussi» pour le déstockage Switcher

Gros-de-VaudL’organisateur est ravi de l’engouement même s’il est encore loin de rentrer dans ses frais.

Durant trois jours, la grande salle d'Oulens-sous-Echallens a fait le plein de curieux et d'acheteurs.
Vidéo: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le défi était colossal. Écouler un maximum de produits Switcher lors d’un déstockage de trois jours dans la grande salle d’Oulens-sous-Echallens. Des vêtements à foison - l’équivalent de 332 palettes CFF - proposés avec un rabais de 70% quel que soit le modèle.

Après un week-end intense, Patrick Perroud, boucher, éleveur et organisateur de l’événement annonce «un pari réussi». «C’est une immense satisfaction d’avoir rendu les gens heureux. Beaucoup d’entre eux m’ont remercié et c’est le plus beau des retours pour les heures et l’énergie que nous avons consacrées à cette vente», apprécie Patrick Perroud. Ce dernier avait justement racheté le stock de vêtements à un homme d’affaires bâlois, à la suite de la mise en faillite de Switcher, en février dernier, afin qu’il profite aux habitants de la région au lieu de partir dans les Balkans. Avec des files d’attente allant régulièrement jusqu’à l’extérieur du bâtiment, Vaudois et Romands ont su répondre présents et ce, depuis l’ouverture des portes vendredi (voir notre édition du week-end).

Avec le boucher qui a racheté le stock de Switcher

Si la folle effervescence constatée sur place durant trois jours est une source de satisfaction, l’organisateur admet que les retombées financières sont plus timorées. «A vue de nez, nous sommes peut-être à 20% de l’investissement», indique-t-il. Ce dernier avoisine les 200 000 francs. D’autres ventes sont déjà planifiées puisque la cargaison est encore loin d’être écoulée. «Mais l’essentiel c’est d’avoir osé le faire. Les gens ont joué le jeu et ça nous touche beaucoup. Sous nos airs de gros durs ça nous arrive aussi d’être sensibles», conclut Patrick Perroud. (24 heures)

Créé: 14.05.2017, 17h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.