Passer au contenu principal

Le Parti Pirate lance un candidat pour le Conseil d'État

L'entrepreneur de Savigny Jean-Marc Vandel se lance dans la course à la succession de Jacqueline de Quattro.

Et de trois! Après la désignation par le congrès PLR de la syndique de Payerne Christelle Luisier (PLR) et la candidature anonyme de «Juliette», militante de la Grève du climat, c'est à présent le Parti Pirate Vaudois (PPVD) qui – à l'issue de son assemblée générale de ce dimanche – sort du bois en proposant Jean-Marc Vandel.

Installé à Savigny, cet entrepreneur en informatique de 51 ans et également fondateur de l'association Tangofolies se positionne en défenseur des logiciels libres et de l'écologie. Il souhaite notamment mettre l'accent sur la «promotion d’une utilisation positive et humaniste des nouvelles technologies de façon respectueuse de l’individu et de la démocratie». La transparence politique, la diminution de l'empreinte écologique du canton ainsi que la défense des circuits économiques courts font partie de ses axes de bataille.

«Face à une candidature conservatrice autoproclamée grande vainqueur et à une candidature du buzz qui a, certes, un objectif honorable, mais une candidate peu crédible, la candidature de Jean-Marc Vandel prend tout son sens et incarne un grand espoir pour de nombreux Vaudois voulant une réelle alternative cantonale», communique le PPVD sur son site.

Jean-Marc Vandel n'est pas inconnu des électeurs vaudois, puisqu'il s'est déjà présenté aux élections fédérales de cet automne. Le dépôt des listes est fixé au 23 décembre. L'élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois, pour le siège laissé vacant par la PLR Jacqueline de Quattro, aura lieu le 9 février.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.