«Pascal le grand frère», star d'une campagne d'éducation de la Ville

LausanneL'éducateur vedette de la télé-réalité a rencontré mercredi matin les étudiants, en transition et intégration professionnelle de l'OPTI centre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dire «Bonjour» et «Au revoir» ou encore regarder les gens dans les yeux quand ont leur parle, tels sont les principes fondamentaux du respect, selon Pascal Soetens. Cet éducateur est devenu star du petit-écran grâce à l'émission «Pascal le grand frère» de TF1.

Mercredi matin, il était présent dans l'aula du collège du Belvédère pour dialoguer avec les étudiants de l'OPTI. Accueillie à grand renforts de cris et de sifflets, la vedette n'a pas laissé les jeunes indifférents. Plus sobre, l'éducateur a répondu, fidèle à ses valeurs par un plus conventionnel «Bonjour»

Invité dans le cadre de la campagne Moi et les autres de la Ville de Lausanne, il a partagé avec les étudiants ses expériences de vie et son parcours, n'hésitant pas à imposer le silence ça et là, avec la poigne qu'on lui connaît au travers de l'émission dont il était le héros.

Impossible, par contre d'en savoir plus sur les futurs projets de la star qui a annoncé récemment la fin de sa collaboration avec TF1.

Cet après-midi, Pascal Soetens rencontrait des éducateurs de rue, alors que le grand public pourra dialoguer avec le «grand frère» ce soir lors d'une conférence-débat à 20h au Capitole sur le thème «Mieux communiquer entre générations».

Créé: 31.10.2012, 15h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.