Passer au contenu principal

Un passage piéton «dangereux» dans le viseur des habitants

Un accident s’est produit au chemin de Rennier. Des riverains pointent du doigt ce lieu depuis longtemps.

Le passage piéton incriminé est situé dans un angle mort, au début du chemin de Rennier (Pully), qui monte de la Clergère en direction de Chailly.
Le passage piéton incriminé est situé dans un angle mort, au début du chemin de Rennier (Pully), qui monte de la Clergère en direction de Chailly.
PATRICK MARTIN

«C’est clairement dangereux!» Pour cette Pulliérane, emprunter le passage pour piétons situé devant chez elle, au début du chemin de Rennier (peu avant les voies de chemin de fer), est une source quotidienne de stress.

«La visibilité est mauvaise, explique la riveraine. Il y a le virage, l’arrêt de bus, le parking latéral qui cache l’arrivée des voitures… En plus, elles roulent trop vite et, souvent, ne s’arrêtent pas. J’ai contacté la Commune il y a un an à ce sujet mais rien ne bouge.» D’autres habitants du quartier auraient alerté les autorités. Récemment, ces clous ont été le théâtre d’un accident impliquant une piétonne avec une poussette. La personne aurait été emmenée à l’hôpital, mais le cas ne serait «a priori pas grave», selon la police.

«La police de proximité a aussi mis l’accent sur cette zone. On essaie de faire en sorte qu’un agent passe tous les jours»

Quant au passage pour piétons, la Commune est sur le coup, assure le commandant de la Police Est lausannois, Dan-Henri Weber. Et c’est plutôt récent. «Ce sont les travaux lancés en juillet dans le secteur qui ont fait prendre conscience à la Ville que ce passage présentait un risque. La visibilité peut être critique.»

Dan-Henri Weber annonce avoir mené des contrôles de police poussés depuis le mois de juillet. «Les six contrôles effectués ont montré que, selon les jours, de 0,18% à 5% des véhicules roulent trop vite. C’est tout à fait dans la moyenne.»

La demande des habitants qui se sont plaints n’en est pas moins «pertinente», juge Dan-Henri Weber. «L’aménagement du passage est à l’étude. Faut-il le déplacer, mettre un îlot central? Une analyse est en cours.»

En attendant, un appareil indiquant leur vitesse aux automobilistes a été installé pendant une dizaine de jours, histoire de faire ralentir les voitures. «La police de proximité a aussi mis l’accent sur cette zone. On essaie de faire en sorte qu’un agent passe tous les jours.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.