Passer au contenu principal

Petit Détective résout les énigmes des sons

Les livres imaginés par Dominique Torti, à Épalinges, aident les petits à apprendre à lire tout en s’amusant.

Les lettres qui ne se prononcent pas sont écrites en gris, au milieu de cet univers joyeux et coloré.
Les lettres qui ne se prononcent pas sont écrites en gris, au milieu de cet univers joyeux et coloré.
DR

Les excellentes idées partent souvent d’un cas personnel. Dominique Torti se rend compte que son fils aîné a quelques problèmes avec l’apprentissage de la lecture. Mieux placée que de nombreuses mères dans le même cas, puisqu’elle est enseignante d’école enfantine à Pully, elle se met à la recherche de livres adaptés ou d’une méthode douce qui dédramatiserait la situation. Mais visiblement apprendre à lire est quelque chose de plus sérieux que ludique et elle ne trouve pas vraiment son bonheur. Hypercréative, comme le sont pour la plupart les maîtresses des tout-petits, elle décide de se lancer elle-même dans l’écriture d’un livre qui raconterait une chouette histoire en n’utilisant que peu de mots et uniquement des mots aux sons simples.

«Je me suis vite aperçue que c’était tout sauf évident, se souvient Dominique Torti. C’est peut-être aussi pour ça qu’il existe si peu de livres avec des sons simples: la langue française est complexe! J’ai décidé de voir ça comme un challenge: écrire une histoire qui tiendrait les enfants en haleine et qui leur permettrait de commencer à maîtriser la lecture sans se décourager (lire ci-contre)

Six albums

C’est ainsi que cette enseignante et mère de deux enfants profite de six mois de «congé de ressourcement» entre août 2019 et janvier 2020 pour pondre… six albums – trois de niveau débutants, trois de niveau suivants, qui s’adressent donc aux enfants de niveau 1P, 2P et 3P HarmoS – des aventures d’Eliot et de Lulu regroupés sous l’enseigne du Petit Détective. «Je dois dire que c’était un vrai bonheur d’avoir du temps pour moi, en sachant que ce que j’étais en train de produire servirait aux autres, avoue la Vaudoise. J’ai adoré me creuser la tête pour les histoires en peu de mots, puis me détendre avec les illustrations. Ensuite, il restait à savoir si ça allait plaire…»

Et c’est le cas! Grâce à la magie des réseaux, beaucoup d’enseignantes ont tout d’abord découvert Petit Détective avant d’en faire la publicité sur leurs comptes respectifs. «C’est le bouche à oreille moderne, ou le bouche à oreille de confinement, s’amuse l’auteure, ravie d’avoir décidé de s’autoéditer et d’avoir suffisamment de stock d’albums et d’enveloppes pour répondre aux commandes sur son site web. Je pense que ces albums peuvent plaire aux parents qui doivent faire l’école à la maison. Et comme il y a aussi plein d’activités à télécharger, les enfants font autre chose que de la lecture tout en restant dans le même univers.» www.petitdetective.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.